/sports

Les joueurs ébranlés, plusieurs réagissent

TVA Sports

Plusieurs matchs de la NBA étaient disputés dimanche après l’annonce tragique du décès de la légende Kobe Bryant. Et les joueurs n’avaient pas vraiment la tête au basketball...       

Des images du centre des Rockets de Houston Tyson Chandler ébranlé sur les lignes de côté, les yeux mouillés, se sont notamment répandues comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux.       

• À lire aussi: Kobe Bryant meurt dans un accident d'hélicoptère  

 

Chandler et Bryant ont été des coéquipiers avec l’équipe américaine aux Jeux olympiques.       

Les Rockets et les Nuggets de Denver ont d’ailleurs observé un moment de silence en l’honneur de l’ancien joueur étoile des Lakers de Los Angeles avant leur match.       

La vedette des Spurs de San Antonio DeMar DeRozan s’est pour sa part recueillie avec plusieurs joueurs des Raptors de Toronto, son ancienne équipe.       

Puis, au début de la rencontre, les Raptors et les Spurs ont chacun écoulé leur première possession en guise de respect à celui qu'on surnommait «Black Mamba».       

Bryant est décédé dimanche matin dans un écrasement d'hélicoptère à Calabasas dans le sud de la Californie. Au total, cinq personnes sont mortes dans l'accident, dont l'une des filles de Bryant, Gianna Maria.       

Vingt-quatre et huit secondes  

Au cours de sa glorieuse carrière truffée de cinq titres de la NBA et de 18 invitations au match des étoiles, Kobe Bryant a successivement arboré deux numéros dans l’uniforme des Lakers de Los Angeles : 8 et 24.  

De 1997 à 2006, Bryant a porté le numéro 8. L’arrière changea ensuite son numéro pour le 24, son numéro de gilet de son temps à l’école secondaire.  

C’est pourquoi les équipes de la NBA ont décidé, dimanche, jour de la mort de Bryant à 41 ans dans un écrasement d’hélicoptère en Californie, de commettre intentionnellement des infractions en début de match.  

  

Les Raptors de Toronto ont été l’une des formations à prendre possession du ballon en début de rencontre et à laisser s’écouler les 24 premières secondes de jeu, ce qui correspond au temps maximal de possession avant de tenter un tir.  

Leurs adversaires, les Spurs de San Antonio, ont ensuite attendu huit secondes avec le ballon en territoire défensif, la limite imposée avant de traverser en territoire offensif.  

Les Hawks d’Atlanta et les Wizards de Washington ont imité le geste. La NBA a d’ailleurs considéré pendant un moment annuler les matchs de dimanche en raison de la mort de Bryant.  

Le monde du sport ébranlé       

La mort de l’ancienne star du basketball Kobe Bryant et de sa fille Gigi dans un accident d’hélicoptère, dimanche, a immédiatement créé une onde de choc dans le monde du sport en général.                    

Le basket est l’un des sports les plus populaires au monde et Bryant, l’une de ses vedettes les plus appréciées.          

Les réactions de célébrités du monde du sport, dont plusieurs ont connu de près ou de loin le regretté athlète, n’ont pas tardé à fuser sur les médias sociaux.                    

«Il n'y a pas de mot pour décrire la douleur qui me traverse après cette tragédie où j'ai perdu ma nièce Gigi et mon frère Kobe Bryant. Je t'aime et tu nous manquera beaucoup. Mes condoléances vont à la famille Bryant et les familles des autres passagers. Je me sens malade en ce moment», a écrit sur Twitter Shaquille O'Neal, qui a évolué aux côtés du disparu pendant plusieurs saisons avec les Lakers.       

  

  

Cette réaction de LeBron James n'a pas besoin de description:        

  

  

Kareem Abdul-Jabbar, autre légende du basketball qui a connu Bryant lorsque ce dernier n'avait que «11 ou 12 ans», souligne qu'il se souviendra du disparu «comme un homme qui était beaucoup plus qu'un athlète».      

  

«Tu nous manques déjà», a vite écrit le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Tom Brady.        

  

  

«Kobe était une légende sur le parquet et il ne faisait que commencer ce qui s'annonçait comme un deuxième acte tout aussi significatif, a écrit l'ancien président des États-Unis Barack Obama. Perdre Gianna nous brise encore plus le coeur, en tant que parents. Michelle et moi envoyons nous prières à Vanessa (l'épouse de Bryant) et à toute la famille en ce jour impensable.»        

  

  

«Sous le choc, incapable d’y croire. Un père, un mari, une légende et une idole partis beaucoup trop tôt. Merci pour ton temps, tes leçons et vingt ans d’excellence», a écrit le défenseur des Devils du New Jersey P.K. Subban.        

  

  

Le boxeur québécois Jean Pascal, lui, ne pouvait y croire.        

  

  

Même chose pour la légende du soccer et ancien de l’Impact Didier Drogba :        

  

  

Le joueur de basket français Tony Parker a souvent côtoyé et affronté Bryant au fil des années. «J’ai le cœur brisé par cette nouvelle, tu étais une véritable légende et un ami. Repose en paix et mes prières vont à son épouse et à ses enfants», a-t-il rédigé.       

  

  

«Je ne sais même pas où commencer», a écrit la vedette des 76ers de Philadelphie Joel Embiid.                    

«J’ai commencé à jouer au basket à cause de KOBE après avoir regardé la finale de 2010, a-t-il poursuivi. Je n’avais jamais regardé le basket avant et cette série finale a été le point tournant de ma vie. Je voulais être comme Kobe! Je suis tellement triste en ce moment, repose en paix, légende.»        

  

  

Même le président des États-Unis, Donald Trump, y est allé de sa réaction sur Twitter.       

  

  

 Après avoir marqué contre Lille, la vedette brésilienne du Paris Saint-Germain Neymar a également rendu hommage au disparu.       

  

Un peu plus d'une heure après l'annonce de la mort de leur idole, plusieurs amateurs de basketball et partisans des Lakers s'agglutinaient à l'entrée du Staples Center, à Los Angeles, où Bryant a connu plusieurs grands moments.        

  

  

«Père, mari, légende... une véritable icône dans tous les sens du terme. Mon coeur a mal pour pour la famille et les amis de Kobe et Gigi. C'est une terrible tragédie», a pour sa part écrit l'attaquant des Canadiens Max Domi.       

  

Toujours du côté des clubs montréalais, le milieu offensif de l'Impact Bojan Krkic a lui aussi réagi, écrivant sur Twitter que «le monde entier a perdu une légende».                

«Ta lumière ne s'éteindra jamais, Kobe Bryant. Tu es éternel.»        

  

  L'entraîneur de l'Impact, Thierry Henry, a lui aussi réagi en soirée:       

  

«Je suis choqué d'apprendre la mort tragique de Kobe (Bryant) et (sa fille) Gianna. Les mots ne suffisent pas à décrire ma douleur», a tweeté la star NBA Michael Jordan.   

  

  

La plus grande star planétaire du basket, six fois titrée avec les Chicago Bulls, fut l'idole et le modèle de Bryant, qui a longtemps voulu faire comme lui sur les parquets, avant de trouver sa voie et marcher finalement sur ses pas en se bâtissant un palmarès presque aussi immense, avec cinq bagues de champion NBA glanées avec Los Angeles.   

«C'était le plus grand Lakers de tous les temps», a estimé la légende NBA Magic Johnson, qui l'a précédé sous le maillot jaune de l'équipe de Los Angeles.   

  

  

«La famille NBA est dévastée», a réagi la Ligue nord-américaine de basket par la plume de son patron Adam Silver, au diapason des plus grandes vedettes du sport-roi aux États-Unis.   

  

Dans la même catégorie