/news/law

Appel à la générosité pour les funérailles de Marylène Lévesque

Pierre-Paul Biron | Journal de Québec

La famille et les amis de Marylène Lévesque en appellent à la générosité afin d’organiser des funérailles pour la jeune femme assassinée à Québec mercredi dernier.    

• À lire aussi: Des commissaires encore en «période d'apprentissage» 

• À lire aussi: Meurtre à Sainte-Foy: Justin Trudeau doit s’excuser, selon le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu 

• À lire aussi: Meurtre à Sainte-Foy: la victime se serait débattue 

Dans une campagne de sociofinancement lancée mardi soir, les proches de la jeune femme de 22 ans demandent un coup de pouce pour l’organisation de ses funérailles.     

«Comme les indemnités d'assurance vie ne sont pas suffisantes, il en revient à nous, membres de la famille et amis, de débourser pour les frais», peut-on lire dans le texte de la campagne «À la mémoire de Marylène Levesque» sur la plateforme One Dollar Gift.     

Le montant amassé permettra de couvrir exclusivement les coûts de la cérémonie d’adieu. Les surplus seront entièrement versés à l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues, ont indiqué les organisateurs de la campagne de financement. 

Signe que le drame a ébranlé la population, plus de 3100$ avaient déjà été amassés en quelques heures seulement au moment d’écrire ces lignes, en début d’après-midi, mardi.     

Semi-liberté   

Décrite par ses proches comme une jeune femme «pétillante», «au cœur énorme» et «inoubliable», Marylène Lévesque a été assassinée dans une chambre de l’Hôtel Sépia de Sainte-Foy, mercredi dernier. Le suspect dans cette affaire, Eustachio Gallese, était en semi-liberté après avoir été détenu depuis 2004 pour le meurtre de son ex-conjointe. 

Selon ce qu’a appris Le Journal, la victime, qui travaillait dans un salon de massage de la vieille capitale, aurait été poignardée à l’arme blanche. Gallese, 51 ans, s’est ensuite rendu à la police quelques heures après le meurtre.    

Le gouvernement fédéral a annoncé lundi la tenue d’une enquête sur les motifs ayant permis à Eustachio Gallese d’avoir recours aux services de travailleuses du sexe, alors qu’il se trouvait en semi-liberté. 

Dans la même catégorie