/news/politics

Comment briser le «mur» de popularité de la CAQ?

TVA Nouvelles

Alors que les députés de l’Assemblée nationale s’apprêtent à retourner siéger, Mario Dumont y va de quelques conseils aux trois partis d’opposition afin d’affaiblir le gouvernement de la CAQ, dont la popularité ne fléchit pas. 

«S’ils sont un peu tannés de la lune de miel de la CAQ, ils vont devoir commencer à trouver le clou sur lequel taper», avoue l’animateur d’entrée de jeu. 

Il suggère donc au Parti libéral, à Québec solidaire et au Parti Québécois d’attaquer le gouvernement sur deux fronts.  

La «notion de ne pas être assez humain» et «froid», comme en a fait les frais le ministre Simon Jolin-Barette il y a quelques semaines ou Danielle McCann concernant l’aide médicale à mourir lors des derniers jours, pourrait être payante, selon Mario Dumont. 

L’autre angle d’attaque potentiel consisterait à reprocher de manière soutenue au gouvernement son côté brouillon et sa propension «à nous présenter des affaires sur un coin de table». 

«Si tu veux fissurer un mur, il faut toujours frapper à la même place. Si tu donnes des petits coups de marteau partout, ça ne donnera rien», image l’animateur.