/news/society

«Je me pose des questions sur ce qui se passe dans sa tête»

TVA Nouvelles

Richard Martineau a commenté le tweet controversé de Gabrielle Bouchard, présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ): une dernière frasque qui devrait forcer son congédiement, selon le chroniqueur. 

«Je vais aller loin, mais je me pose des questions sur ce qui se passe dans sa tête», avoue d’emblée Richard Martineau.  

 «Les relations de couple hétérosexuel sont vraiment violentes. En plus, la grande majorité sont des relations basées sur la religion. Il est peut être temps d'avoir une conversation sur leur interdiction et abolition», a-t-elle écrit sur les médias sociaux, mardi matin, suscitant indignation et découragement sur le web.       

«Si la Fédération des femmes du Québec veut maintenir sa crédibilité, il faut qu’on lui montre la porte», demande Richard Martineau, précisant qu’elle gère sa tribune comme son «petit blogue personnel». 

«La comédie a assez duré. La FFQ est une institution importante créée en 1966 par Thérèse Casgrain: la pauvre doit se retourner dans sa tombe! Elle dirige des dizaines d’organisations féministes à l’échelle nationale et est financée par les deux paliers de gouvernements et par toutes les centrales syndicales», a ajouté Richard Martineau 

«Quand quelqu’un m’a envoyé son tweet, je me suis dit que son compte avait été piraté», conclut-il.

Dans la même catégorie