/news/currentevents

La coroner demande des analyses sur les corps des motoneigistes

TVA Nouvelles

Il y a une semaine aujourd'hui que huit Français et leur guide montréalais, Benoit Lespérance, se sont retrouvés dans les eaux de la rivière Grande Décharge. La funeste expédition de motoneige a fait six victimes. 

La coroner au dossier demande des analyses sur les dépouilles des victimes tandis que les recherches se poursuivent pour retrouver Jean-René Dumoulin, 24 ans, et Arnaud Antoine, 25 ans, qui manquent toujours à l'appel. 

• À lire aussi: «Nous serons à jamais liés»  

• À lire aussi: Motoneigistes disparus au Lac-Saint-Jean : la signalisation en cause?  

• À lire aussi: Deux autres motoneigistes identifiés   

• À lire aussi: Hausse de l'intérêt pour les vêtements de survie après le drame au Lac-Saint-Jean   

La coroner Me Jessica Tremblay a confirmé à TVA Nouvelles qu’elle a requis des expertises sur les corps des motoneigistes extirpés des eaux. Elle ne veut toutefois pas révéler la nature de ces analyses. 

Tant que les expertises demandées ne seront pas complétées, les corps des victimes ne pourront pas être rapatriés en France. Et selon les résultats de ces analyses, la coroner décidera à quel moment et de quelle façon les corps seront remis aux familles. 

Me Jessica Tremblay informe que si les recherches afin de retrouver les deux derniers disparus s’avèrent longues, elle pourrait décider de remettre aux familles les corps des motoneigistes français déjà retrouvés, et ce, quand ça sera possible.  

7e journée de recherches 

La Sûreté du Québec qui supervise l’enquête élargit son périmètre de recherches sur 10 km. Depuis hier, un drone sous-marin est utilisé dans la Baie des Jean où les dépouilles auraient pu y être entraînées en raison des courants.         

Les plongeurs poursuivent aujourd’hui leur travail. Sur le terrain, des équipes sont aussi déployées aux abords des plans d'eau. Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal et des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada viennent en renfort à la SQ.        

«Nos plongeurs qui travaillent depuis 7 jours, pourront compter dès aujourd’hui sur l’aide des plongeurs du SPVM. Cela permettra d’optimiser la couverture des secteurs potentiels de recherche, malgré les conditions difficiles», a déclaré la SQ sur Twitter.  

 

Identification des victimes 

Hier, le Bureau du coroner a identifié les deux corps repêchés dans la Grande Décharge, dimanche. Il s’agit de Julien Benoit, 34 ans, et Yann Thierry, 24 ans.        

Leurs dépouilles, proches l'une de l'autre, flottaient dans les eaux de la rivière à environ 6 km du point de départ des recherches.        

Samedi, la septième et dernière motoneige des Français et leur guide a été localisée à l’embouchure du lac Saint-Jean et de la rivière Grande Décharge.        

Vendredi, le corps du motoneigiste Gilles Claude, 58 ans, a été retiré des eaux. Le groupe était composé de huit touristes originaires de l'est de la France, dont trois ont survécu à des blessures légères et un choc nerveux. Indemnes physiquement, mais «choqués moralement», ils ont quitté Montréal, jeudi soir.        

Leur guide, un Montréalais de 42 ans, Benoit Lespérance, est mort mercredi des suites de ce tragique accident.