/news/world

Les étapes de la propagation du coronavirus

De son émergence dans la métropole chinoise de Wuhan (centre) aux premiers cas de transmission signalés en dehors de la Chine, en Allemagne et au Japon, voici les principales étapes de la propagation du nouveau virus chinois.  

• À lire aussi: La contagion s'accélère à l'étranger   

• À lire aussi: Le masque, pas forcément efficace   

• À lire aussi: Une caricature du coronavirus provoque la colère  

Proche du SRAS, faisant partie de la famille des coronavirus, il provoque des symptômes de type grippaux (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue) chez les personnes contaminées pouvant aller jusqu'à des syndromes respiratoires sévères.  

Plus de 100 morts et 4500 cas confirmés  

L'épidémie affiche un bilan dépassant désormais 100 morts en Chine pour plus de 4 500 cas de contamination confirmés.  

La première alerte est reçue par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le 31 décembre 2019. Les autorités chinoises préviennent de l'émergence dans la métropole de Wuhan (11 millions d'habitants, capitale de la province du Hubei) de cas de pneumonie d'origine inconnue.  

Plusieurs malades travaillaient dans un marché alimentaire de gros qui est fermé par les autorités dès le 1er janvier.  

Le 7 janvier 2020, les premières analyses de séquençage du virus permettent d'identifier un nouveau coronavirus, selon l'OMS.  

Le 11, les autorités chinoises font état d'un premier mort. Un premier cas de contamination en dehors de la Chine, en Thaïlande, est signalé deux jours plus tard. Des cas sont ensuite enregistrés ailleurs en Asie (Japon, Corée du Sud, Taïwan...).  

Le 17, aux États-Unis, des dépistages sont mis en place dans plusieurs grands aéroports sur les vols en provenance de Wuhan.  

Quatre jours plus tard, de nombreux pays d'Asie - de Bangkok à Singapour ou Sydney - ainsi que la région semi-autonome de Hong Kong et la Russie renforcent les contrôles à l'arrivée des avions en provenance de zones à risques.  

TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

AFP

Le 20, un expert chinois confirme que la maladie se transmet entre humains.  

Près de la moitié des provinces chinoises sont touchées, y compris des mégapoles comme Pékin, Shanghaï et Shenzhen.  

Premier cas aux États-Unis  

Le 21, un premier cas est détecté aux États-Unis.  

Le 22, les autorités chinoises avertissent que le nouveau coronavirus, qui se transmet par les voies respiratoires, «pourrait muter et se propager plus facilement».  

AFP

Le 23, les trains et les avions au départ de Wuhan ne peuvent en principe plus quitter cette agglomération et les autoroutes y sont bloquées. Plusieurs autres villes de la province du Hubei sont coupées du monde.  

Les festivités du Nouvel an chinois sont annulées à Pékin, la Cité interdite est fermée au public.  

«L’urgence déclarée en Chine»  

Dans la soirée, l'OMS reconnaît l'«urgence en Chine», jugeant toutefois qu'il est «trop tôt» pour parler d'«urgence de santé publique de portée internationale».  

Le 24, deux décès sont pour la première fois signalés loin du berceau de l'épidémie, l'un dans le Hebei, la région qui entoure Pékin, et l'autre au Heilongjiang, une province frontalière de la Russie.  

MERS virus. Digital illustration of Coronavirus, model of virus, virus which causes SARS and MERS, Middle East Respiratory Syndrome, realistic image of microbe, microorganism, microscopic view

Kateryna_Kon - stock.adobe.com

Certaines sections de la Grande Muraille sont fermées, tout comme le parc d'attractions Disneyland de Shanghaï.  

Trois cas sont confirmés en France, les premiers en Europe.  

Le 25, Pékin ordonne des mesures nationales de dépistage dans les trains, les cars et les avions.  

Province coupée du monde  

Outre Wuhan, pratiquement toute la province du Hubei est coupée du monde: plus de 56 millions d'habitants sont confinés.  

Hong Kong décrète le niveau d'alerte sanitaire maximal.  

Le 26, Pékin suspend les voyages organisés en Chine et à l'étranger. Plusieurs grandes villes, dont Pékin et Shanghai, suspendent les lignes d'autocar longue distance.  

AFP

Le 27, la Chine prolonge jusqu'au 2 février les congés du Nouvel An, qui donnent lieu à des centaines de millions de voyages dans le pays. Le virus fait un premier mort à Pékin.  

Ressortissants évacués  

Tandis que la Mongolie devient le premier pays à fermer ses frontières terrestres avec la Chine, plusieurs pays, dont les États-Unis, la France et le Japon, préparent l'évacuation de leurs ressortissants de Wuhan.  

Le 28, deux premiers cas de contaminations autochtones, en dehors du sol chinois, sont signalés en Allemagne et au Japon sur des personnes n'ayant pas voyagé en Chine.  

Parallèlement Pékin appelle les Chinois à «reporter» leurs voyages «sans nécessité» à l'étranger pour limiter les contaminations.