/regional/estduquebec/gaspesie

Menaces, intimidation et harcèlement: une psychiatre reconnue coupable

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Une psychiatre de l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie, a été reconnue coupable par le Collège des médecins d'avoir harcelé, intimidé et menacé une employée de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ).   

En 2019, la médecin spécialiste Mélanie Lessard se débattait depuis deux ans contre la RAMQ qui lui réclamait 627 000$ d'honoraires perçus en trop.   

Alors qu'elle croulait sous les dettes, la psychiatre s'en est prise à plusieurs reprises à une employée de la RAMQ, autant au téléphone que par courriel. L’employée a même affirmé avoir craint pour sa sécurité et celle de ses proches.  

La Dre Lessard lui dira entre autres :   

«[...] ce que vous faites est répugnant et savoir qu'on appartient à la même race m'angoisse. Je souhaite ne jamais tomber aussi bas de l'échelle humaine[...]»  

«[...] si jamais j'ai la chance de faire un lien entre toi pis quelqu'un de ta famille, si j'ai la chance de soigner quelqu'un de ta famille, je te jure que ça va me faire un plaisir de me venger[...]»  

«[...] je vais t'en envoyer à toutes les semaines des lettres de même. Je vais t'en envoyer à tous les jours des messages de même, pis tu les écouteras en boucle[...]»  

Des propos inacceptables  

Le comité de discipline du Collège des médecins soutient qu'il est inacceptable qu'un médecin se permette un tel langage vulgaire et violent. Il ajoute que les mots utilisés par la Dre Lessard sont intimidants, harcelants et irresponsables et que sa conduite rejaillit sur la profession tout entière.  

Les sanctions imposées à la psychiatre seront connues dans les prochains jours. Celles-ci pourraient aller de la simple réprimande à la suspension de son droit de pratique de façon provisoire ou permanente. Elle pourrait aussi recevoir une amende.   

La Docteure Mélanie Lessard pratique la psychiatrie depuis 2011. Elle a notamment pratiqué à Drummondville, Maria et Gaspé et est à l’emploi de l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts depuis 2019.   

Depuis ses démêlés, elle reçoit le soutien du Programme d'aide aux médecins du Québec, car elle souffre d'importants problèmes de santé.