/news/society

«On ne peut pas dire que ça disparaît par magie»

TVA Nouvelles

La fermeture prochaine des centres de tri de la société TIRU amène la Ville de Montréal à revoir la gestion des matières recyclables. 

La mairesse Valérie Plante rappelle qu'il n'est pas question de cesser la récupération.

«Quand je ramène à l'espèce de conscientisation, on ne peut juste pas dire que ça disparaît par magie, on se l'est fait dire!», a expliqué la mairesse en entrevue avec Pierre Bruneau, chef d’antenne de TVA Nouvelles.

Elle appelle le gouvernement à un engagement ferme pour un recyclage de qualité. 

«Je compte beaucoup sur le gouvernement du Québec en ce moment qui a dit que cette année, c'était l'année de l'environnement. Tant mieux! L'environnement, c'est le transport, mais c'est définitivement la gestion des matières résiduelles», ajoute Mme Plante.  

Elle a assuré que la Ville a un «excellent plan», mais qu’il faut que le gouvernement s’implique aussi. 

Il faudra aussi que les citoyens fassent leur part. «Je sais que ç’a l'air abstrait pour beaucoup de gens, mais quand je dis qu'il faut réduire à la source, c'est vraiment important», insiste-t-elle.

«Ça va demander énormément d'éducation! Parce que nos habitudes de vie, nos habitudes de consommation ne vont pas dans ce sens-là», dit-elle.

Dans la même catégorie