/regional/montreal/laurentides

La digue arrive chez les contestataires à Ste-Marthe-sur-le-Lac

Yves Poirier | TVA Nouvelles

La construction d'une nouvelle digue à Ste-Marthe-sur-le-Lac, plus haute que l'ancienne, crée toujours des tensions. 

• À lire aussi: La résilience des sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac à la veille de Noël 

En septembre dernier, un groupe de citoyens portait l'affaire devant les tribunaux parce qu'ils craignaient notamment une baisse de valeur de leur propriété. 

Ces derniers jours, les ouvriers ont commencé à reconstruire la digue dans le quartier des contestataires. 

En se rendant sur place jeudi après-midi, TVA Nouvelles a pu constater que les travaux ont maintenant atteint le secteur de la Ville où résident de nombreux opposants à la hauteur de la digue.  

Le porte-parole des riverains mécontents, Serge Racette et les avocats du groupe ont déposé une injonction au nom de 45 riverains qui s’oppose à cet ouvrage surdimensionné. 

Ils avaient présenté un plaidoyer en faveur d'un rehaussement de la digue moins élevé que celui mis de l'avant par la Ville. Ces riverains souhaitent que l'ouvrage soit haussé de 50 centimètres pour atteindre 25,5 m au-dessus du niveau de la mer, soit 1 mètre de moins que les 26,5 m prévus. 

Hier, l’affaire s’est transportée au Palais de justice de Saint-Jérôme.  

Les avocats de l’administration de la mairesse Sonia Paulus ont fait part de leurs arguments pour que l’injonction des riverains soit rejetée. Le juge a pris le tout en délibéré. D’ici là, des citoyens demandent un arrêt des travaux. 

«Ça nous fait mal au coeur parce que ça fait 55 ans qu'on vit ici et justement, mes parents ont acheté leur maison ici parce qu'on était sur le bord de l'eau et on avait une vue incroyable sur le lac» indique un citoyen, visiblement déçu de l'avénement des travaux. 

La mairesse Paulus n’a pas répondu à la demande d’entrevue de TVA Nouvelles. Par ailleurs, dans le cadre de l’assemblée mensuelle du conseil cette semaine, les élus ont approuvé une dépense supplémentaire de 5M$ pour la reconstruction de la digue. 

En ce qui a trait au budget de la Ville, il n’a toujours pas été adopté. Par voie de communiqué, la mairesse a avisé au cours des derniers jours les citoyens que le budget et le taux de taxation de la Ville de Sainte‐Marthe‐sur‐le‐Lac pour l’année 2020 seront exceptionnellement adoptés lors d’une séance ultérieure, et ce, conformément aux dispositions de la Loi sur les cités et villes du Québec.

«La situation d’urgence dans laquelle la Ville a été plongée en 2019 s’est notamment traduite par d’importantes charges financières qui requièrent une aide financière gouvernementale afin de boucler le budget 2020», indique-t-on dans le communiqué.