/regional/troisrivieres/mauricie

Une famille prend le virage du zéro déchet

Patricia Hélie

Les Cloutier-Bertrand, de Shawinigan, en Mauricie, ont pris le virage zéro déchet il y a deux ans déjà. Terminé les sacs de plastique, les bouteilles d'eau et les produits du commerce pour le nettoyage. On a aussi intégré les achats en vrac, même si ça demande davantage d'organisation.

«Ça prend beaucoup de pots, a concédé Vicky Cloutier. Mais le but n'est pas d'acheter de nouveaux pots! Ce n’est pas ça le zéro déchet.»

Le compost a aussi intégré le quotidien de la petite famille. «Avec le compost, ça réduit énormément les déchets, a poursuivi Mme Cloutier. La poubelle qu'on met au bord du chemin, on doit la mettre une fois par deux mois.»

En y allant un pas à la fois, on peut finir par adopter des pratiques plutôt étonnantes. Ici, on a fait l'acquisition d'un bidet.

«C'est un petit appareil qu'on installe sur la toilette. Ça réduit énormément l'utilisation du papier de toilette jetable. Mon fils et moi, on utilise les lingettes lavables, mais mon conjoint n'est pas rendu là et il faut respecter ça. On ne peut pas imposer nos changements. On a tous nos limites personnelles.»

Le plus important pour effectuer le virage zéro déchet, c'est de ne pas s'imposer la perfection, accepter nos propres limites et, bien sûr, respecter celles des autres.

Dans la même catégorie