/news/politics

Legault condamne des propos racistes sur sa page Facebook

TVA Nouvelles

Le premier ministre François Legault a condamné vendredi les commentaires haineux et racistes publiés par des internautes sur sa page Facebook en réaction à une publication sur les commémorations du troisième anniversaire de la fusillade à la grande mosquée de Québec.  

«C’est inacceptable. Je suis convaincu que c’est une très petite minorité qui se cache derrière les réseaux sociaux pour avoir des propos haineux et intolérants. C’est mon devoir comme premier ministre de dénoncer ces messages haineux», a tranché François Legault.  

Le premier ministre rappelait dans sa publication Facebook que notre peuple n’est pas à l’abri de la haine, mais que cette haine «n’est pas celle du Québec».  

«Le vrai visage du Québec, c’est celui du peuple qui, au lendemain de cette tragédie, s’est rassemblé pour montrer sa solidarité», écrit-il.  

Or, plusieurs commentaires haineux ont été répertoriés sous la publication. Des commentaires qui condamnaient, par exemple, la présence de François Legault à cette commémoration. Certains étaient d’ailleurs toujours visibles vendredi en début d’après-midi.  

«Je croyais sincèrement voter pour la CAQ aux prochaines élections, là je suis dans le doute», écrit par exemple une internaute. D’autres messages beaucoup plus racistes et intolérants ont été effacés par l’équipe du premier ministre.  

Malgré la virulence de certains commentaires, ni François Legault ni son équipe n’ont effectué de signalements aux corps policiers.  

«Est-ce qu’il y avait vraiment une proposition de violence ou est-ce que c’est vraiment juste de l’intolérance et de la haine parce qu’on comprend mal?», a évoqué le premier ministre, qui répondait aux questions des journalistes au terme du caucus présessionnel de la CAQ à Saint-Sauveur.  

Plus tôt vendredi, des ministres du gouvernement avaient aussi condamné les commentaires, tout comme des députés des autres partis.