/regional/sherbrooke/estrie

Lac Magog : «S’il vous plaît, ne vous aventurez pas sur un lac sans le connaître»

Agence QMI

Un résident qui habite tout près de l’embouchure de la rivière Magog, où sont tombés à l’eau six motoneigistes, samedi soir, souhaite que les amateurs de motoneige ne s’aventurent pas sur un lac sans en connaître le secteur. 

• À lire aussi: Motoneigistes tombés dans le lac Magog : «Mon chum m’a sauvé avec son courage» 

• À lire aussi: «Ça ne gèle jamais dans ce coin-là», dit un résident 

• À lire aussi: Six motoneigistes survivent après être tombés dans un lac 

«Quand on est assis dans notre salon tous stores fermés et qu'on entend des motoneiges arriver, on sait qu'il va se passer une tragédie, parce qu'en avant de chez nous c'est la rivière. Dans ce temps-là on se lève rapidement, on ouvre les stores et on appelle le 911», a raconté Sylvain Fontaine sur Facebook. 

L’homme et sa conjointe ont été parmi les premiers à alerter les services d’urgences, samedi soir vers 20 h 15. «Et pendant qu'on signalait le 911, on a vu une couple de motoneiges s'engouffrer dans l'eau et les autres s'arrêter à temps», a-t-il ajouté. 

«Martine [sa conjointe, ndlr] et moi avons appelé les secours au moment même où les motoneiges coulaient dans le lac, on ne pouvait faire plus sans risquer notre propre vie». 

«S’il vous plaît, ne vous aventurez pas sur un lac sans le connaître», a rappelé M. Fontaine aux amateurs de motoneiges, toujours sur Facebook. 

Au total, six motoneigistes originaires de Sherbrooke sont tombés à l’eau dans le lac Magog, à l’embouchure de la rivière du même nom, où la surface n’est pas glacée, samedi soir. Tous sont sortis pratiquement indemnes de leur fâcheuse position, sauf deux qui ont souffert d’hypothermie. 

Les six personnes tombées à l’eau faisaient partie d’un groupe d’une dizaine de motoneigistes qui effectuaient une randonnée dans la région.

Dans la même catégorie