/finance/realestate

Devriez-vous investir dans un immeuble locatif?

TVA Nouvelles

Débuter en immobilier en achetant un petit immeuble locatif, y avez-vous déjà pensé ? Selon Ghislain Larochelle, chroniqueur en immobilier, il y a plusieurs bonnes raisons de se lancer.  

Tout d’abord, investir en immobilier serait une bonne stratégie pour préparer la retraite, ou même la devancer. C’est également une forme d’investissement qui, grâce aux revenus des loyers, permet de jouir de revenus supplémentaires, et donc d’une plus grande liberté financière. Enfin, investir en immobilier permet de diversifier ses actifs, surtout si tous vos avoirs sont investis sur les marchés boursiers.  

Le défi de la mise de fonds  

Tout comme à l’achat d’une maison ou d’un condo, l’achat d’un immeuble à logements requiert une mise de fonds à l’achat. Si vous êtes propriétaire occupant, cette mise de fonds doit être au minimum de 5 % du coût d’achat pour un duplex, de 10 % pour un triplex ou un quadruplex et de 15 % pour un immeuble de 5 logements et plus. Et si vous n’êtes pas propriétaire occupant, la mise de fonds grimpe à 20 % pour un duplex, triplex ou quadruplex et de 15 % à 25 % pour un immeuble de 5 logements ou plus.  

À cette mise de fonds, Ghislain Larochelle souligne qu’il ne faut pas oublier de prévoir les frais de départ tels que l’inspection, le notaire, les droits de mutation ainsi que la taxe sur l’assurance SCHL.  

Étant donné l’ampleur que peut représenter l’accumulation de cette somme, notre chroniqueur suggère deux stratégies : d’abord, se faire un plan d’épargne, c’est-à-dire en se faisant un budget et en limitant les dépenses superflues ; ensuite, évaluer vos options de financement, puisque la banque n’est pas la seule qui puisse être mise à contribution. Ghislain Larochelle suggère d’évaluer les options du partenariat, du prêt ou don d’un proche, ou même le financement par le vendeur.  

Des immeubles trop chers?  

Face à l’augmentation récente des prix dans certaines régions, notamment à Montréal, Ghislain Larochelle recommande quelques stratégies pour un investissement rentable : Il recommande de négocier avec le vendeur, d’envisager des moyens d’optimiser l’immeuble pour en améliorer la rentabilité, de devenir propriétaire occupant, ou en dernier recours de carrément envisager un secteur différent.  

Et si la gestion ou même l’entretien d’un immeuble ne vous attire pas, notre chroniqueur recommande soit de faire affaire avec un gestionnaire d’immeuble, ou encore d’embaucher un concierge ou un homme à tout faire.  

Ghislain Larochelle termine sur ces quelques conseils:  

D’abord, il affirme qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer : « vivre dans un plex en tant que propriétaire occupant, cela coûte moins cher que d’avoir une maison. De plus, les loyers vous aident à payer l’hypothèque. »  

Aussi, il suggère d’acheter avec une perspective sur le long terme : « vous pourriez être propriétaire occupant un certain temps avant de refinancer pour acheter une maison, ou d’autres immeubles locatifs. »  

Enfin, il recommande fortement de faire affaire avec un courtier immobilier. « Le courtier immobilier a des connaissances, des contacts et des outils qui lui sont exclusifs. De plus, ses services sont gratuits pour l’acheteur, » conclut-il.  

Le chiffre de la semaine  

226 %  

C’est, selon les données colligées par l’APCIQ (association des professionnels en courtage immobilier du Québec), l’augmentation du prix médian des plex au Québec dans les 20 dernières années