/regional/troisrivieres/mauricie

Troubles alimentaires et réseaux sociaux, un mélange toxique

TVA Nouvelles

Antoine Gervais est le premier à le reconnaitre : les réseaux sociaux ont eu une influence néfaste sur le développement de ses troubles alimentaires.   

Ce qui était à l’origine une remise en forme s’est rapidement transformé en obsession de perte de poids pour le jeune homme. Il perdait des kilos à mesure que les «likes» s’accumulaient sous ses photos.   

Sur Instagram, les commentaires qu’il recevait au sujet de son apparence étaient flatteurs : «Slim guy», «Lâche pas, tes efforts portent fruit», «Je ne vous reconnais plus, est-ce bien vous?».   

«Plus tu reçois des commentaires positifs, plus tu veux faire plaisir aux gens alors tu continues de perdre du poids. Tu deviens intense dans ta tête», confie-t-il.   

Pas anormal  

Doctorante en psychologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Marilou Ouellet affirme que ce genre de commentaires peut créer de l'anxiété. «Quand la personne perd du poids pour les autres, c'est là que ça devient un problème et que ça peut mener à une anorexie mentale», précise-t-elle.   

Bien que plusieurs parviennent à faire la part des choses, le cas d’Antoine n’est pas unique. En cette semaine nationale de prévention des troubles alimentaires, l’accent est d’ailleurs mis cette année sur l’influence des réseaux sociaux.  

À l’UQTR, le groupe de recherche LoriCorps propose un programme pour venir en aide à ceux et celles qui souffrent de troubles du comportement alimentaire, comme Antoine. On y propose de reconnecter de façon positive avec la nourriture grâce à des ateliers, une cuisine à la disposition des participants et des consultations avec des spécialistes. Les cellulaires, sans être interdits, sont mis de côtés.    

 

Pour le jeune homme, cette thérapie s’est révélée salvatrice. «Je pense pas que je vais me repeser une seule fois dans ma vie. Je ne sais même plus combien je pèse et je m’en fous. Je ne veux plus le savoir», dit-il aujourd’hui.  

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez souffrez de troubles alimentaires, n'hésitez pas à vous référer à Anorexie et Boulimie Québec (ANEB) ou appelez la ligne d'écoute au 1 800 630-0907

Dans la même catégorie