/news/currentevents

Une mère de 5 enfants succombe à ses blessures

Frédérique Giguère | Journal de Montréal

Melyssa Vincent et David Cloutier formaient un couple depuis trois ans et élevaient huit enfants de 3 à 22 ans.

Photo tirée de Facebook

Melyssa Vincent et David Cloutier formaient un couple depuis trois ans et élevaient huit enfants de 3 à 22 ans.

À quelques mois de son mariage, une mère de cinq enfants a succombé à ses blessures à la suite d’un violent accident de motoneige survenu la semaine dernière en Mauricie.    

• À lire aussi: Déjà deux fois plus de victimes que l’hiver passé  

• À lire aussi: Une famille bouleversée après la mort d'une mère de 8 enfants 

• À lire aussi: Deux nouveaux accidents de motoneige, dont un mortel 

« Je lui ai demandé sa main à sa fête de 40 ans, en avril dernier, devant toute sa famille, raconte avec émotion David Cloutier, le conjoint de Melyssa Vincent. Je n’ai jamais voulu me marier, mais elle, elle était parfaite, c’était la femme de ma vie. »      

Les tourtereaux devaient se passer la bague au doigt en août et avaient commencé à préparer leur journée de rêve.       

Sandra Groleau, la meilleure amie de la victime, se réjouissait d’ailleurs d’être l’une de ses demoiselles d’honneur.       

« Mely et David, c’était un couple qu’on idolâtrait tous, explique-t-elle. C’est comme s’ils avaient toujours été ensemble. Ils étaient fusionnels. »      

Mercredi dernier, Melyssa Vincent a quitté sa résidence de Trois-Rivières en milieu d’après-midi avec son conjoint afin de faire une balade de motoneige.      

Ils se sont arrêtés dans un restaurant pour souper, où ils ont rencontré un ami.       

« Ça faisait un bout qu’on rêvait d’acheter un autre ski-doo pour se promener ensemble et pouvoir en conduire chacun un, explique David Cloutier. J’ai donc demandé à mon chum si je pouvais emprunter le sien, comme ça Melyssa pourrait conduire le nôtre. »      

La tragédie est survenue peu de temps après leur départ, vers 1 h 20 du matin, alors qu’ils se trouvaient dans un sentier balisé de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, entre Trois-Rivières et Shawinigan.      

Sur le côté  

David Cloutier s’était arrêté brièvement pour ajuster la visière de son casque et avait momentanément perdu de vue celle qu’il surnommait déjà « sa femme ».        

Lorsqu’il s’est remis à avancer, il a aperçu au loin sa motoneige versée sur le côté près d’une courbe très prononcée.       

« Je me suis approché et j’ai lâché un cri de mort quand j’ai vu que Melyssa n’était pas là, se remémore difficilement celui qui s’était récemment lancé en affaire avec sa conjointe. J’ai trouvé ses bottes à 10 ou 15 pieds du ski-doo, ensuite, à environ 40 ou 50 pieds, je l’ai trouvée. »      

Fémurs, hanches, jambe, bras et épaule fracturés, trois artères sectionnées dans le cou, intestin perforé et violent traumatisme crânien ; la liste des blessures subies par la motoneigiste expérimentée est bouleversante.      

Melyssa Vincent a été conduite d’urgence à l’hôpital, où elle a subi une chirurgie de 16 heures. Elle a toutefois succombé un peu plus de 24 heures plus tard.      

Enquête en cours  

Une enquête est menée par la Sûreté du Québec afin de déterminer la cause exacte de l’accident. Une autopsie a également été pratiquée.      

Bien qu’elle soit la mère biologique de cinq enfants, elle considérait les trois enfants de son conjoint comme les siens.       

« Tout le monde est égal ici et tous nos enfants sont comme des frères et sœurs. Pour nous, Melyssa était maman de huit enfants », précise David Cloutier.       

Dépeinte comme une amie dévouée, une mère aimante et une amoureuse loyale, la quadragénaire était folle de joie à l’idée de se marier en août.       

« On n’aura pas eu le temps », se désole David Cloutier, la voix tremblante.       


Une campagne GoFundMe a été lancée par des proches de la famille afin de les aider à surmonter cette épreuve.

Dans la même catégorie