/regional/montreal/montreal

Anjou invité à ne pas faire «mal paraître» les autres arrondissements

Le maire de l’arrondissement Anjou assure que Montréal lui a demandé de ne pas aller trop vite en matière de déneigement.

• À lire aussi: Un cinquième chargement de la neige prévu

• À lire aussi: Visite du garage municipal: De l’effervescence à l’approche de la tempête

«En trente ans, c’est la première fois que j’entends ça. On nous dit que si on ne le fait pas de nous même, on va peut-être réduire le nombre de camions qu’on va nous envoyer. Tout ça pour nous ralentir», a fait savoir Luis Miranda en entrevue à TVA Nouvelles.

«On me demande de réduire de quatre à trois parcours pour que ça aille moins vite et qu’on tombe à minimum trois jours.»

Selon le responsable du déneigement à Montréal, Jean-François Parenteau, c'est simplement une question de pérennité du service.

«Le citoyen n’y verra presque pas de différence. On va assurer un service et une pérennité dans le service», a-t-il dit. 

«Parce qu’en ce moment, dans le camionnage, il y a une pénurie de chauffeurs, on a de la misère à boucler nos contrats. Ce n’est certainement pas en mettant des parcours plus petits que nous allons réussir à donner un service adéquat aux citoyens.»

Montréal doit déclencher un cinquième chargement de la neige dans les prochains jours alors que près de 40 centimètres sont attendus sur la métropole d’ici samedi matin selon les prévisions météorologiques.

La date du début de ce chargement n’était pas encore connue jeudi soir.

De son côté, Luis Miranda indique que ses équipes seront prêtes à déneiger dès samedi ou dimanche.