/finance/homepage

Davantage de Québécois vont célébrer la Saint-Valentin

Valentine's day background with red and pink hearts like balloons on pink background, flat lay

stanislav_uvarov - stock.adobe.com

Les Québécois seraient plus nombreux à célébrer la Saint-Valentin cette année par rapport à l’année dernière, selon un sondage dévoilé jeudi par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

Environ 53% des Québécois comptent souligner la Saint-Valentin le 14 février prochain, soit quatre points de pourcentage de plus qu'en 2019. Toutefois, ce coup de sonde réalisé par la firme de marketing L’Observateur au cours des cinq dernières années révèle des variations importantes d’une année à l’autre. En 2016, 52% des Québécois affirmaient célébrer la Saint-Valentin, mais cette proportion avait diminué à 44 % en 2017 avant de remonter à 46% en 2018.

«Depuis 2016, les intentions de souligner de manière spéciale cette occasion n’ont jamais été aussi importantes. Bien que la Saint-Valentin existe depuis de nombreuses années, on peut affirmer que les consommateurs, particulièrement les romantiques, seront au rendez-vous en 2020», a affirmé Jacques Pelletier, président du conseil et chef de la direction de L’Observateur, par communiqué jeudi.

Amour

Cette année, les Québécois sondés prévoient dépenser en moyenne 93 $ pour cette célébration. Pour 67% d’entre eux, le cadeau de la Saint-Valentin doit symboliser l’amour.

Environ 45% des personnes interrogées voudraient souligner cette journée par une sortie au restaurant ou une soirée romantique à la maison.

Comme cadeau, voir un spectacle représente le choix le plus populaire (27%), suivi de recevoir du chocolat (26%), ainsi que du vin ou de l’alcool (21%). Recevoir des fleurs est privilégié par 20 % des répondants, tandis que 18% apprécient surtout un cadeau coquin.

Même si 53% des gens sondés vont chercher des cadeaux sur internet, l’achat se fera en premier dans des centres commerciaux (36%), suivi des magasins de proximité (34%), de site en ligne (28%) et de grands magasins (24%).

Ce coup de sonde a été réalisé du 21 janvier au 4 février dernier auprès de 800 personnes, choisies aléatoirement dans une banque de 10 000 internautes.