/news/tele

«Deux filles le matin»: redonner au public

Samuel Pradier | Agence QMI

Pour son vingtième anniversaire, «Deux filles le matin» va présenter une émission spéciale, le vendredi 14 février, à 20 h, à TVA, pour remercier le public de sa fidélité. L’animatrice Marie-Claude Barrette réserve quelques surprises à certains téléspectateurs, ainsi qu’à ses trois invités pour l’occasion, Cathy Gauthier, Michèle Richard et Jean François Breau.

Le grand studio, au premier sous-sol de TVA, avait revêtu des habits de lumières, mercredi soir, pour accueillir l’enregistrement de la spéciale «Deux filles le matin 20 ans».

«Je suis contente qu’on ait pu faire cette émission, qui sort de la convention habituelle, a souligné Marie-Claude Barrette. Penser autrement, ça fait du bien, mais on garde quand même la signature "Deux filles le matin". On reste dans l’émotion, dans l’humanité de chacun, mais en version soirée.»

L’équipe du rendez-vous quotidien souhaitait surtout rendre hommage aux téléspectateurs, qui lui restent fidèles depuis deux décennies.

«On veut récompenser le public, a précisé l’animatrice. Je suis allée à sa rencontre, et on va faire plaisir à certains qui seront dans la salle. Plusieurs surprises sont au programme.»

Moments touchants

Marie-Claude Barrette a aussi préparé quelques moments cocasses ou émouvants pour ses trois invités.

«On va leur montrer des extraits de l’émission, avant de leur demander comment ils se sentaient au moment où ils nous ont raconté telle ou telle chose.»

Cathy Gauthier, Michèle Richard et Jean-François Breau sont allés se confier sur le plateau de «Deux filles le matin» à plus d’une vingtaine de reprises dans les dernières années. Le chanteur avoue d’ailleurs qu’une des discussions dans l’émission a complètement changé sa vie.

«J’ai fait la rencontre de Karel Ménard, le directeur du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets, autour de la table de "Deux filles le matin", a-t-il raconté. À ce moment-là, je cherchais comment faire ma part pour l’environnement et inculquer les bons gestes à ma fille. J’avais tellement de questions qu’il m’a proposé que je l’appelle après le tournage. Deux jours plus tard, je discutais avec lui, et j’ai complètement changé mon approche. Il y a vraiment eu un avant et un après cette rencontre.»

Un impact sur le public

Marie-Claude Barrette veut aussi montrer à ses invités que leur parole peut être inspirante pour le public.

«On est allés dans un magasin pour faire des surprises à des téléspectatrices. L’une d’entre elles nous a dit qu’une émission en particulier l’avait vraiment marquée et, par hasard, l’invité(e) est avec nous ce soir. C’est intéressant de voir que nos propos amènent des réponses à des gens, ou changent leur vision. Il faut aussi être conscient de ça. Quand tu dis des vraies affaires, il y a des gens qui se reconnaissent.»