/news/coronavirus

Coronavirus: Les Canadiens de retour au pays

Agence QMI

L’avion nolisé par le gouvernement fédéral pour rapatrier les Canadiens en raison du nouveau coronavirus a atterri à la base militaire de Trenton, en Ontario, vendredi vers 6h35.    

• À lire aussi: Évacuation des Canadiens en cours  

Les 174 passagers à bord doivent maintenant passer les deux prochaines semaines sur la base, en quarantaine et sous surveillance, afin de déterminer s’ils sont porteurs du virus.

L’Airbus A330 était parti jeudi de Wuhan, en Chine, après un premier report de 24 h, pour cause de mauvais temps. L’avion a quitté le foyer de l’épidémie de 2019-nCoV et s’est d’abord posé à Vancouver, en Colombie-Britannique, pour une escale de ravitaillement.

Vendredi, 39 Canadiens ont aussi rejoint la base de Trenton après avoir pris place à bord d’un autre avion nolisé par les États-Unis. Ils doivent également être soumis à la période de quarantaine.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a réitéré vendredi qu’un deuxième avion rapatriera d’autres Canadiens de la province du Hubei.

  

«Cet avion-là partira le 10 février à partir de Wuhan pour arriver au Canada le 11 février», a-t-il expliqué.

En raison de la propagation du nouveau coronavirus, environ 370 ressortissants canadiens ont demandé à être rapatriés. Seuls ceux qui ne présentent pas de symptômes du coronavirus sont acceptés à bord.

Le ministre a aussi indiqué qu’il y avait d’autres Canadiens au Japon et à Hong Kong.

Sur un bateau de croisière au Japon, on retrouve par ailleurs 255 Canadiens à bord. «On a sept Canadiens qui ont été détectés avec le coronavirus, donc qui sont transférés vers les établissements hospitaliers évidemment au Japon», a dit M. Champagne, en soulignant que les autorités canadiennes et japonaises étaient en contact.

«On est très au fait des familles, des gens qui pourraient avoir besoin de médicaments, des prescriptions», a-t-il précisé.

De plus, une trentaine de Canadiens seraient à bord d'un autre navire à Hong Kong. «À ma connaissance [...], il n’y avait pas de Canadiens qui avaient été diagnostiqués avec le coronavirus», a ajouté le ministre Champagne, en précisant que les dernières informations pouvaient rapidement évoluer.

Depuis l’éclosion de l’épidémie, cinq cas de coronavirus ont été recensés au Canada, sur des gens ayant séjourné récemment dans la province du Hubei.