/news/world

Le prince Harry aborde ses problèmes de santé mentale

AFP et TVA Nouvelles

Le prince Harry et sa femme Meghan étaient les invités vedettes jeudi soir à Miami de la banque américaine JPMorgan Chase, leur première sortie publique ensemble depuis leur divorce de Buckingham Palace, ont indiqué à l'AFP deux personnes présentes lors de cet événement. 

• À lire aussi: Le prince Harry veut régler son problème de calvitie

• À lire aussi: Harry et Meghan envisageraient quitter le Canada 

• À lire aussi: Le prince Harry et son épouse Meghan auraient plus d’intimité au Canada 

Harry et son épouse prenaient part à la soirée annuelle de JPMorgan Chase qui réunit chaque année environ 300 de ses plus gros clients, parmi lesquels des grands patrons et certaines des plus grosses fortunes du monde, ont confié ces sources sous couvert d'anonymat.  

Le couple s'est exprimé durant la soirée. Selon des témoins présents à cette soirée, Harry aurait redit qu’il ne regrettait pas de s’être mis en retrait de la famille royale. 

Il aurait avancé qu’il ne voulait pas que sa femme Meghan Markle et son fils Archie vivent ce qu’il a vécu enfant rapporte le New York Post. 

Le prince aurait aussi abordé le thème des problèmes de santé mentale en faisant référence au décès de sa mère, la princesse Lady Di. 

«Harry a parlé de santé mentale et comment il suivait une thérapie depuis plusieurs années pour l’aider à surmonter le décès de sa mère», a indiqué une source au Post. 

«Il a parlé des moments difficiles qui lui ont fait du mal quand il était jeune et qu’il fréquentait depuis des professionnels en santé mentale.» 

Ce n’est pas la première fois que le prince évoque les problèmes de santé mentale en public. 

Déjà en 2017, il racontait au balado «Mad World» avoir eu du mal à gérer ses émotions après la mort tragique de Diana. 

«Je peux très certainement dire que perdre ma mère à l’âge de 12 ans et mettre mes émotions de côté pendant les 20 dernières années a eu un effet très important, pas seulement sur ma vie personnelle, mais aussi sur mon travail», avait-il raconté. 

«Je me suis longtemps mis la tête dans le sable pour ne pas penser à ma mère. À quoi ça aurait servi me disais-je?» 

Côtoyer l’élite 

Le thème de la soirée, qui a eu lieu à l'hôtel de luxe 1 Hotel South Beach à Miami avec comme autres invités le basketteur Magic Johnson et l'ancienne vedette du baseball Alex Rodriguez, était consacré aux investissements dans les zones urbaines aux États-Unis, à l'éducation et à la façon de faire émerger une classe fortunée au sein de la population noire. 

Contactée par l'AFP, JPMorgan Chase s'est refusée à tout commentaire. La firme a également refusé de dire si le prince Harry et sa femme Meghan avaient été rémunérés pour apparaître à cette soirée caritative. 

Des tabloïds britanniques tels que le Daily Mirror avancent cependant que le couple aurait touché plus de 400 000 livres britanniques (environ 686 000 dollars). 

D'après des sources proches du dossier, ce type d'événement permet aux invités vedettes de côtoyer l’élite des affaires et parmi les plus grosses fortunes de la planète.  

De quoi éventuellement se constituer un carnet d'adresses et s'ouvrir des opportunités.  

Le prince Harry et son épouse Meghan ont récemment renoncé à leur titre d'altesse Royale comme à certains de leurs revenus.  

Selon plusieurs experts, ils pourraient facilement capitaliser sur leur forte image sous forme de livre, de partenariats ou d'apparitions publiques. 

Dans la même catégorie