/sports

Fraîchement de retour, Duvernay-Tardif encore sur son nuage

TVA Nouvelles

Revenu hier soir à Montréal, le joueur de football et médecin Laurent Duvernay-Tardif s’est adressé aux médias pour la première fois depuis sa victoire historique du 54e Super Bowl aux côtés des Chiefs de Kansas City, il y a une semaine jour pour jour.    

• À lire aussi: Laurent Duvernay-Tardif célébré dimanche à Montréal  

Celui qui célébrera son 29e anniversaire dans 2 jours peut se vanter d’avoir une feuille de route à en faire rougir plusieurs : après avoir obtenu son diplôme en médecine à l’Université McGill en 2018, Laurent Duvernay-Tardif devient le premier joueur de la National Football League (NFL) a posséder un tel diplôme en plus d’être le premier Québécois à gagner le Super Bowl.    

 «Tout s’est tellement passé vite. Quand les confettis sont sortis sur le terrain et que le ‘’stage’’ est apparu... Quel beau moment. Je n’ai jamais vu ma mère pleurer de joie comme ça. En un instant, tu réalises que tous les efforts ont payé pour ce moment-là» a résumé Duvernay-Tardif, en écho au moment de la victoire des Chiefs de Kansas City contre les 49ers de San Francisco.    

Par contre, cette victoire ne compte pas monter à la tête de la jeune sensation. «Je veux rester le gars qui a besoin de ses amis, qui a envie d'aller faire du ski de fond, qui a envie de juste profiter de la vie» a-t-il commenté. 

 

SPO-LAURENT DUVERNAY-TARDIF-FOOTBALL

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

L'ambiance à la fête 

Laurent Duvernay-Tardif aura eu droit à toute une célébration en guise de retour au pays. Une foule s'était réunie dimanche après-midi au parc Jean-Drapeau pour féliciter le joueur professionnel qui aura profité de cette tribune pour remercier du fond du coeur ses fans et tous ceux qui l'ont encouragé de près ou de loin. 

«On est tellement fiers de lui et quel bon modèle pour les jeunes et les moins jeunes» a confié la mairesse de Montréal, Valérie Plante, à la caméra de TVA Nouvelles. 

«C'est un modèle extraordinaire pour tous les Québécois et tous les étudiants-athlètes de la province!» s'est écrié un homme arborant fièrement les couleurs des Chiefs de Kansas City.  

Blessure au mollet    

Le Québécois a avoué n’avoir pas joué au maximum de ses capacités en raison d’une blessure au mollet survenue pendant la rencontre de dimanche dernier.    

«C’est sûr qu’affronter une des meilleurs lignes défensives du circuit a été un défi. Le football reste un sport de contact et on a toujours nos petits bobos et nos ecchymoses, mais il faut dire que ma blessure m’a hypothéqué tout au long de la rencontre» a-t-il expliqué aux médias.    

Un parcours inspirant    

La semaine de célébrations qui vient de se terminer a laissé des cernes au joueur de football et médecin, mais ça «aura valu amplement la peine.»    

Celui qui carbure aux projets (en plus d’avoir sa propre fondation) se dit très mo tivé à poursuivre dans sa lancée après cet événement majeur qui aura très certainement marqué sa jeune carrière.    

«J’ose croire que le Super Bowl va me permettre de catalyser encore plus mes projets et avoir un impact concret et positif auprès des jeunes au Québec» a conclut la sensation de l’heure.    

Dans la même catégorie