/news/coronavirus

Le nouveau coronavirus va perturber l'économie canadienne, estime Bill Morneau

Agence QMI

L'épidémie du nouveau coronavirus va perturber l'économie canadienne et pourrait surtout se faire ressentir dans les provinces de l'Ouest en raison de la chute du prix du pétrole, a averti lundi le ministre des Finances, Bill Morneau.  

«Le virus aura, sans aucun doute, un impact économique», a avancé sans détour M. Morneau lors d'une allocution prononcée lors d'un événement organisé par l'Economic Club of Canada à Calgary.  

«Il va y avoir des impacts sur le tourisme, sur le secteur pétrolier, sur les chaînes d'approvisionnement pour toutes les entreprises qui ont des chaînes intégrées avec des fournisseurs chinois», a poursuivi le ministre des Finances.  

Celui-ci a souligné que le prix du baril de pétrole a chuté d'environ 15 % depuis le début de l'épidémie en Chine. Il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour les provinces de l'Ouest, elles qui sont déjà forcées de vendre au rabais leur or noir en raison de leurs difficultés à exporter leur production pétrolifère.  

Le ministre Morneau s'attend à ce que le virus 2019-nCoV se retrouve au cœur des préoccupations lors d'une rencontre des ministres des Finances du G20 à Riyad, les 22 et 23 février prochain.  

«Je suis certain que le coronavirus sera l'une des priorités. Nous ne pouvons pas savoir quels sont ses impacts économiques pour le moment, mais Bloomberg a estimé récemment qu'il diminuera la croissance économique de 0,4 % en 2020, un chiffre à placer dans le contexte d'une économie qui devait croître de 3 %. C'est un impact significatif», a expliqué Bill Morneau.