/finance

Des pièces névralgiques de la structure aérienne du REM

TVA Nouvelles

Une entreprise du Centre-du-Québec se cache derrière des pièces névralgiques de la structure aérienne du Réseau express métropolitain. 

D'immenses blocs de béton composent les travées de la structure aérienne du REM. Ces pièces que l'on appelle «voussoirs» sont fabriquées à Saint-Eugène-de-Grantham près de Drummondville.  

Elles ont une longueur de 9,3 mètres, une hauteur et une profondeur de 3 mètres et elles pèsent entre 42 et 58 tonnes.  

La première étape est de couper et façonner chaque barre d'acier d'armature qui va dans chacun des «voussoirs».  

Après le coupage et le façonnage d'acier d'armature, l'acier est installé dans des gabarits.  

La cage d'armature est ensuite déplacée dans un moule. C'est en quelque sorte la préparation avant le bétonnage.  

«Chaque segment est bétonné contre le segment suivant, de façon à ce qu'on ait un agencement parfait entre les deux segments», explique Sylvain Tremblay, gestionnaire préfabrication chez NouvLR 

Vient ensuite la finition et le refroidissement. «Il y a des sauts de températures en continu à partir du bétonnage jusqu'à l'extérieur», ajoute M. Tremblay.  

Pour finir, les pièces sont entreposées à l'extérieur, jusqu'à leur transport au chantier.  

En tout, 200 employés de l'usine Béton préfabriqué du Lac sont mobilisés pour produire 4559 voussoirs, ce qui équivaut à 14,5 kilomètres de structures aériennes; 1400 sont déjà complétés.  

Dans la même catégorie