/news/law

30 mois de prison pour un ancien chauffeur d’autobus scolaire coupable d'agressions sexuelles

Valérie Fortin | TVA Nouvelles

L'ancien chauffeur d'autobus scolaire Bernard Gaudreault a été condamné à 30 mois de pénitencier, mercredi, au palais de justice de Saguenay.

Celui qui a aussi œuvré, pendant de nombreuses années, comme bénévole au sein de l'Association des scouts à Saint-Honoré, au Saguenay, a reconnu avoir commis des attouchements et des agressions sexuelles sur six jeunes filles. Les victimes étaient âgées de 8 à 14 ans au moment des abus.

Gaudreault a commis ses gestes entre 1997 et 2018 dans un contexte familial pour certaines plaignantes alors que les autres étaient membres de l'Association des scouts.

Ses victimes étaient dans la salle d'audience lors du prononcé de la sentence.

«Personnellement, moi je trouve que ce n’est pas assez... Pour nous, les victimes, il n'y a aucune sentence qui sera jamais assez pour équivaloir à la souffrance qu'on a eue. Avec tout le mal qu'il a fait, c'est impossible juste deux ans et demi», a déclaré l'une des victimes, interrogée par TVA Nouvelles.

Elle espérait une sentence plus sévère pour celui qui a marqué sa vie à jamais.

«Les séquelles, ça va être toute leur vie... La sentence ne corrigera pas toutes les séquelles qu'il a faites aux jeunes. Ils peuvent se consoler de la sentence un peu, mais ça reste qu'il a détruit des vies pareil. C'est impardonnable», a affirmé le père de deux autres victimes.

La chef de groupe de l'Association des scouts à Saint-Honoré, Cyndie Leblanc, a suivi tout le processus judiciaire. Elle s'en veut encore de n'avoir rien vu.

«Enfin, on va pouvoir respirer. On va pouvoir tourner la page, ouvrir un autre livre. Ce n'est pas parce qu'une personne a fait mal au mouvement scout qu'il faut prendre toutes ces personnes-là et les mettre dans le même panier», a-t-elle dit.

Bernard Gaudreault a pris le chemin du pénitencier. Il sera inscrit, à vie, au registre des prédateurs sexuels.

Dans la même catégorie