/news/politics

Chefferie du Parti conservateur: Erin O’Toole affirme être plus à droite que Peter MacKay

Agence QMI

Dominic Chan / Agence QMI

Le député Erin O’Toole, qui souhaite être candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, se dit «plus à droite que [Peter] MacKay» et assure qu’il recevra l’appui de quelques députés dans les prochaines semaines.

En entretien dans «Le retour de Mario Dumont» à QUB radio, Erin O’Toole a affirmé ne pas être inquiet par l’avance prise par son principal adversaire, Peter MacKay, dans la course.

«Je vais me concentrer sur ma course, mes politiques et ma tournée. [...] Il y a une longue course avant juin, mais je suis confiant», a dit le député de Durham, en Ontario.

Ses enjeux de campagne

S’il se qualifie à droite sur des enjeux de sécurité publique, notamment en ce qui a trait à la sévérité envers les crimes, la défense nationale, les finances publiques et l’équilibre budgétaire, M. O’Toole demeure plus modéré que d’autres candidats sur des questions comme l’avortement ou les droits des membres de la communauté LGBTQ.

«Je respecte tous les droits [de la personne] et j’ai voté comme ça dans la Chambre des communes, pour la communauté LGBT, pour les femmes et les autres. [...] On doit respecter tous les Canadiens», a-t-il mentionné à Mario Dumont.

Même s’il se qualifie comme étant à droite, l’aspirant-chef souhaite bâtir des politiques en matière d’environnement et de droits des Autochtones. «Nous devons trouver de nouvelles idées pour nos défis d’aujourd’hui», a-t-il indiqué.

Il a par ailleurs souligné l’importance de se plier aux règles et à l’ordre de la cour en référence au projet de gazoduc Coastal GasLink, qui suscite la grogne de manifestants écologistes et autochtones en Colombie-Britannique et ailleurs au pays.

Une deuxième course

Erin O’Toole avait brigué le poste de chef du Parti conservateur du Canada en 2017, terminant à la troisième place, derrière Andrew Scheer et Maxime Bernier. «C’était une expérience extraordinaire, mais j’ai commencé en retard des autres candidats», a-t-il admis.

Né à Montréal, Erin O’Toole a aussi été ministre des Anciens combattants sous le règne de Stephen Harper grâce à son bagage dans les Forces armées canadiennes où il a servi durant 12 ans.

Dans la même catégorie