/news/society

Enceinte et atteinte du cancer du sein

Catherine Boucher | TVA Nouvelles

L’annonce d’une grossesse devrait être un moment de réjouissance. Pour Sarah-Maude Aupin Mcrae, une jeune gaspésienne de 25 ans, cette nouvelle vient avec une ombre au tableau: un cancer du sein de stade 3.  

Bien qu’elle puisse recevoir plusieurs traitements à Gaspé, le manque d’effectifs médicaux l’oblige à se déplacer à l’Hôpital régional de Rimouski, au Bas-Saint-Laurent, pour des soins en oncologie ainsi qu’à Québec pour un suivi de grossesse.  

Ces déplacements rendent la tâche plus difficile à cette jeune femme, qui est enceinte de 20 semaines.  

«La fatigue, c’est le premier symptôme. Puisque je suis malade et enceinte, les médecins me disent que c’est le double d’énergie», a dit Mme Aupin Mcrae, mercredi, à la caméra de TVA Nouvelles.  

À cela s’ajoute le stress financier occasionné par les dépenses que ces déplacements engendrent. Bien que le ministère de la Santé et des Services sociaux offre un programme de dédommagement, ce n’est pas suffisant pour pallier les frais.  

«J’ai été touchée quand ma mère a décidé de lancer la campagne. Côté monétaire, ça va être difficile... Je suis en arrêt de travail pour au moins deux ans. Je n’ai pas beaucoup de revenus, je suis sur l’assurance maladie et ça couvre à peine 50 % de mon salaire», a-t-elle déploré.  

Sa mère a récemment lancé une campagne de sociofinancement sur Facebook pour venir en aide à sa fille. Plus de 9200 $ ont été amassés jusqu’à présent, sur un objectif de 15 000 $.  

Pour le moment, Sarah-Maude Aupin Mcrae n’a pas à craindre pour sa grossesse, qui devrait être à terme en juillet prochain.  

«Tous ses organes sont bien formés. Elle est protégée par le sac amniotique et le placenta, donc les traitements ne devraient pas l’affecter. Ça peut causer un accouchement prématuré, mais à ce moment ce sera discutable», a-t-elle conclu.