/sports

De quatre à six semaines d’absence pour Shea Weber

Jean-François Chaumont | Agence QMI

Martin Chevalier / JdeM

Il y avait autant d’enflures avec les rumeurs sur l’état de santé de Shea Weber qu’il y en avait finalement sur sa cheville gauche.

Le réputé Bob McKenzie de TSN spéculait que sa saison était terminée, alors que Nick Kypreos, un ancien joueur de la LNH et ancien analyste à Sportsnet, avançait que sa carrière pourrait être compromise.

 Weber s’absentera finalement pour une période de quatre à six semaines en raison d’une entorse à la cheville gauche. Le Canadien a freiné la montée des rumeurs, il était grandement temps, en écrivant un communiqué à quelques heures de l’affrontement face aux Bruins au TD Garden.

Le capitaine du Canadien a rencontré le docteur Robert Anderson, mercredi, à Green Bay au Wisconsin. Il y avait moins d’enflure à la cheville gauche de Weber, ce qui a rendu le diagnostic possible.

Le docteur Anderson avait opéré Weber au mois de mars 2018 pour réparer des tendons à son pied gauche.Weber n’a pas joué depuis le 4 février contre les Devils au New Jersey. Il avait bloqué un tir de Wayne Simmonds durant ce match, mais Claude Julien a déjà dit que ce jeu n’était pas relié à sa blessure.

Une grosse tuile

Pour le CH, les chances d’une participation aux séries sont minimes. Sans Weber pour un minimum d’un mois, ça devient pratiquement irréalisable. Avant de se blesser, le colosse de 6 pi 4 po et 229 lb connaissait une bonne saison avec 34 points (13 buts, 21 passes) en 55 matchs. Il était aussi le joueur le plus utilisé par Julien avec un temps de jeu moyen de 24 min 18 s.

La perte de Weber risque d’offrir des réponses supplémentaires à Marc Bergevin. Le directeur général du Canadien attendait probablement encore quelques jours, question de connaître sa position au classement, avant d’afficher ses couleurs à la date limite des transactions du 24 février. 

Sans vendre l’équipe de A à Z, Bergevin peut maintenant se concentrer sur un rôle de liquidateur.