/news/law

Volée par un policier: «ça ne se pardonne pas»

TVA Nouvelles

Gaël Coulombe-Le Sieur n’a pas été émue par le témoignage livré en cour par le policier de Longueuil qui lui a volé son sac à main et plus de 8500$ en décembre 2018.  

• À lire aussi: Un flic avoue avoir volé un sac à main  

Tuan Khanh Huynh a enfin décidé de plaider coupable mardi à son procès, plus d’un an après les faits survenus au cinéma du quartier DIX30 de Brossard. L’accusé demande maintenant une absolution conditionnelle.  

«On a tous un passé, aussi, dit-elle candidement en entrevue à Denis Lévesque. Moi, je suis une restauratrice qui travaille environ 110 heures par semaine. Mon conjoint aussi travaille beaucoup. Nous autres aussi on a des horaires qui ne correspondent pas. Ce n’est pas une raison. Je ne commencerais pas à voler moi non plus.»   

Elle d’autant plus choquée qu’elle s’est fait voler par un policier. Elle n’a aucune envie de le pardonner pour ses gestes.  

«Il s’est excusé au nom de la police, à la Ville, à moi... Moi, je l’ai regardé et puis j’ai fait... rien. Ça ne s’excuse pas. Tu es censé protéger les citoyens, là tu ne protèges pas, tu fais le contraire. C’est inquiétant», tranche Mme Coulombe-Le Sieur.  

Gaël Coulombe-Le Sieur a depuis été remboursée par l’agent Huynh, mais a tout de même perdu d’autres effets personnels qui se trouvaient dans le sac.  

Écoutez l’intégralité de son entrevue à Denis Lévesque dans la vidéo ci-dessus

Dans la même catégorie