/news/politics

Direction du Parti québécois: Guy Nantel officiellement dans la course

Agence QMI et TVA Nouvelles

L’humoriste Guy Nantel s’est lancé jeudi dans la course à la direction du Parti québécois.     

Lors de son annonce à la permanence du parti à Montréal, il a souligné qu’il voulait présenter un projet mobilisateur aux Québécois.    

  

  

«Nous avons le devoir de converger vers une culture commune et d'adhérer à une Constitution moderne qui affirmera explicitement la pérennité de la langue française en Amérique, la séparation de la religion et de l'État, l'égalité entre les hommes et les femmes, l’intégration des personnes issues de l’immigration, la protection de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, la protection des aînés et, indiscutablement, celle de l’environnement», a affirmé le candidat par communiqué.      

 

 

La laïcité, une «partie de notre ADN»      

En entrevue à l’émission «Mario Dumont», l’humoriste a précisé sa position sur plusieurs sujets, dont la loi sur la laïcité.   

«La loi 21, on ne touche pas à ça. On renouvelle la clause dérogatoire une fois au pouvoir», a-t-il dit.   

«La laïcité fait partie de notre ADN ici au Québec. Bien sûr pas chaque individu, pas chaque groupe de pression. Mais il faut comprendre que c’est une valeur importante autant que celle de parler français, etc.»   

Pas de grandes réformes avant un référendum   

Guy Nantel a aussi dit qu’il ne ferait pas de grandes réformes sans un référendum au préalable.   

«Deux raisons. Les grandes réformes sociales, tu peux les faire quand t’as tous tes pouvoirs qui sont rapatriés», a-t-il fait savoir.    

Quant à son manque d’expérience en politique, Nantel indique que ça ne lui fait pas peur.   

«Pour être un bon chef, ça ne prend pas que de l’expérience, ça prend d’être capable de communiquer le message, ça prend des contacts...»   

Quatrième candidat   

Depuis plusieurs mois, Guy Nantel laissait planer le doute sur sa potentielle candidature.             

Il devient le quatrième candidat déclaré, avec le député Sylvain Gaudreault, l’avocat Paul St-Pierre Plamondon et l’historien Frédéric Bastien.         

  

  

Le dévoilement du prochain chef au Parti québécois aura lieu le 19 juin prochain.