/news/coronavirus

Les derniers développements du COVID-19 dans le monde

Agence France-Presse

Bilan en forte hausse en Chine, le salon mondial du mobile annulé, le calendrier sportif bouleversé... Voici les développements sur la propagation du coronavirus dans le monde au cours des dernières 24 heures.  

60 000 cas, 1355 morts  

• À lire aussi: Le bilan a bondi dans la province du Hubei avec 242 décès  

La Chine annonce quelque 15 000 contaminations supplémentaires - un record - après avoir élargi les critères d'infection, une radio pulmonaire suffisant désormais à confirmer les cas suspects.    

Ces nouveaux chiffres portent le bilan en Chine à près de 60 000 cas confirmés et au moins 1355 morts.  

Nouveaux renvois  

Sous forte pression de l'opinion qui leur reprochait leur gestion de la crise, les deux chefs du Parti communiste chinois (PCC) pour la province du Hubei (centre), berceau de l'épidémie, et Wuhan, son chef-lieu, ont été limogés.    

Commune vietnamienne en quarantaine   

Au Vietnam, une commune de 10 000 habitants, Son Loi, située à une trentaine de kilomètres de Hanoï, a été placée en quarantaine pour 20 jours après la découverte de six cas de «COVID-19». Il s'agit d'une première au Vietnam.  

Paquebot américain au Cambodge  

• À lire aussi: Un navire americain rejeté par cinq pays d'Asie accoste au Cambodge  

• À lire aussi: 44 nouveaux cas de coronavirus à bord du bateau de croisière au Japon  

Un navire de croisière américain transportant 1455 touristes va enfin pouvoir débarquer au Cambodge après avoir erré en mer pendant plus de dix jours. Le paquebot, qui devait relier Hong Kong au Japon, s'était vu interdire d'accoster dans l'archipel nippon par crainte de l'épidémie, puis à Taïwan, aux Philippines, sur l'île américaine de Guam et enfin en Thaïlande.  

Un autre paquebot, le Diamond Princess, est quant lui toujours en quarantaine au large du Japon, avec à son bord 218 personnes contaminées sur les 3711 passagers et membres d'équipages.  

Événements mondiaux reportés ou annulés  

• À lire aussi: Les JO de Tokyo auront lieu malgré le coronavirus  

Après une vague de désistements de grands groupes, le salon mondial du mobile de Barcelone, grand-messe du secteur, a été annulé malgré l'appel des autorités espagnoles à ne pas céder à «l'épidémie de la peur».  

La crainte du coronavirus continue de chambouler le calendrier sportif: les tournois de rugby à VII de Hong Kong et Singapour, prévus en avril, ont été reportés à octobre.  

À Tokyo, le président du comité d'organisation des JO, Yoshiro Mori, a réaffirmé qu'il n'envisageait pas de «reporter ou d'annuler les Jeux», prévus fin juillet, fustigeant des «rumeurs irresponsables».    

Demande de pétrole impactée  

Conséquence de l'épidémie, la demande de pétrole devrait chuter au premier trimestre pour la première fois depuis dix ans, selon l'Agence internationale de l'énergie, qui met en avant un «important ralentissement» de la consommation de pétrole et plus largement de l'économie en Chine.