/news/politics

Richard Martineau évalue la candidature de Guy Nantel

TVA Nouvelles

«Une entrée en scène remarquable»: voilà comment Richard Martineau a décrit la manière dont Guy Nantel s’est lancé dans la course à la direction du Parti québécois (PQ).

• À lire aussi: Direction du Parti québécois: Guy Nantel officiellement dans la course

«J’avoue que j’étais de ceux qui se disaient que ça allait être surréaliste d’avoir un humoriste dans une course au leadership», avoue le chroniqueur d’entrée de jeu.

«Il était très humble et, connaissant Guy Nantel, je peux vous dire que ce n’est peut-être pas son trait de caractère principal [...] Il ne se prend pas pour un 7up flat», ajoute-t-il.

Selon Richard Martineau, ce dernier semblait bien préparé pour répondre aux questions entourant sa candidature et a mis de l'avant des points intéressants: il a «cassé l’image de l’humoriste», il a tenu un discours rassembleur et a fait preuve de respect envers ses adversaires dans la course, n’écartant pas la possibilité d’éventuellement se rallier à l’un d’eux.

Autre aspect qui a plu au chroniqueur? Sa position de «souverainiste pressé».

«Il est en phase avec son parti. Le PQ c’était la maison du spaghetti qui ne vendait plus de spaghetti [...] On revient aux bases», juge-t-il.

«Qui m’aurait dit il n'y a pas si longtemps que je serais passionné par la course au PQ? J’en baillais avant», avoue finalement Richard Martineau, abasourdi.

Dans la même catégorie