/news/politics

Blocage des voies ferrées: Gérard Deltell dénonce le manque de leadership de Justin Trudeau

Myriam Lefebvre | Le Journal de Montréal

Le député conservateur Gérard Deltell dénonce l’inaction et le manque d’autorité du gouvernement Trudeau devant la mobilisation autochtone contre le gazoduc Coastal GasLink.   

• À lire aussi: Crise du blocus autochtone: «c'est préoccupant», dit Trudeau 

• À lire aussi: L’annulation des trains coince des milliers de voyageurs 

«Il faut que Justin Trudeau arrête de se promener partout à travers le monde, qu’il revienne à la maison et qu’il règle ses problèmes de la maison», a fait savoir M. Deltell, député de la circonscription de Louis-Saint-Laurent, au micro de Dutrizac, à QUB radio.   

«On demande [...] que monsieur Trudeau prenne le dossier en mains et qu’il fasse preuve de leadership», a-t-il aussi déclaré.    

Écoutez l'entrevue complète ici:  

 

 

Le député conservateur somme Ottawa d’intervenir rapidement, plutôt que de laisser les polices provinciales appliquer des injonctions pour tenter de stopper les manifestations. «On parle de trains, on parle d’Autochtones, c’est au gouvernement fédéral de s’en occuper», a-t-il affirmé.    

Trudeau et les Premières nations   

Gérard Deltell a fermement dénoncé le manque de conséquence de Justin Trudeau envers les Premières nations.    

«Il a toujours dit la même chose: ''il n’y a rien de plus important pour mon gouvernement que la relation avec les Premières nations et il faut faire preuve de réconciliation''. Eh bien monsieur Trudeau, ça fait 5 jours que le Canada a un problème avec situation-là, et vous ne faites rien», a fait savoir M. Deltell.    

Le conservateur juge que M. Trudeau a largement laissé dégénérer la crise, notamment en «n’osant pas dire que [le blocage des voies ferrées] est un acte illégal».    

Le transporteur VIA Rail a suspendu jeudi toutes ses liaisons à travers le pays. Le Canadien National (CN) a aussi décidé de fermer son réseau dans l’est du Canada.    

Inquiétudes pour les entrepreneurs   

M. Deltell s’est dit très inquiet pour les entreprises industrielles du Québec, s’approvisionnant de marchandises par le réseau ferroviaire. Certaines compagnies risquent de devoir interrompre leur production, faute de fournitures, ce qui pourrait occasionner des mises à pieds temporaires chez certaines d’entre elles.

Dans la même catégorie