/news/law

Des crottes et encore des crottes

Geneviève Quessy | Le Journal de Montréal

Un restaurant chinois de la rue Saint-Laurent est aux prises avec de la vermine qui laisse des déjections partout dans sa cuisine.   

Les crottes de rongeurs, séchées ou fraîches, se retrouvaient partout lorsque les inspecteurs de la Ville de Montréal sont venus faire leur visite au Fung Shing, le 9 mars 2018.    

Le restaurant de cuisine cantonaise et sichuanaise, situé au 1102, boulevard Saint-Laurent, a ainsi écopé d’une amende de 3000 $ à la suite d’un jugement datant du 26 avril 2019, la deuxième du même montant en moins de six mois.    

Partout dans la cuisine  

 Ainsi, dès leur entrée dans la cuisine, les inspecteurs ont remarqué la présence d’« excréments de souris noirs » sur une tablette servant à entreposer des denrées.   

 Des crottes se trouvaient aussi près de la vaisselle et des ustensiles ainsi qu’au fond d’un panier qui servait à contenir les ustensiles.   

 Des « crottes noires et luisantes » se trouvaient sur des contenants de produits chimiques et sur des boîtes de sacs de plastique, selon le document.    

Dans la cuisine du rez-de-chaussée, tout comme au sous-sol dans la section d’entreposage, on pouvait aussi en voir qui parsemaient le sol et couvraient certains bas de murs.   

 Même le pied du mélangeur était couvert de minuscules déjections.    

Les inspecteurs ont trouvé « sur la structure métallique crasseuse de l’appareil des excréments de souris luisants et de grosseurs variées », lit-on aussi dans leur rapport.   

 Les employés travaillaient donc parmi les déjections qui avoisinaient les produits alimentaires.   

 « Un peu plus loin sur la tablette, il y avait des excréments de souris entre les bouteilles de sauce », ont noté les inspecteurs.   

 Ceux-ci ont aussi aperçu des fourmis circulant à la queue leu leu sur le plancher du Fung Shing.   

Un problème généralisé  

 Selon un employé du restaurant qui a refusé de donner son nom, des mesures sont prises pour régler le problème de vermine.    

« On a des exterminateurs qui viennent et tous les trous ont été bouchés pour les empêcher de passer. C’est un problème généralisé dans la rue. Si vous y passez quelque temps, vous allez voir des rats courir dehors. La municipalité ne fait rien », a-t-il indiqué.   

Il faut attendre plusieurs mois après une infraction pour qu’un juge entende la cause et rende sa sentence. Les détails de ces jugements ont été obtenus à la suite d’une demande d’accès à l’information.   

Extrait du rapport   

« Sur un petit support de bois, il y avait des paniers en osier pour la cuisson des dumplings, sur lesquels il y avait des excréments de souris. »  

–Un inspecteur du MAPAQ