/regional/montreal/montreal

Ensanglantés dans des cages pour protester contre l’industrie de la fourrure

Agence QMI

GEN-MANIFESTATION-FOURRURE

Joël Lemay / Agence QMI

Des activistes véganes et anti-spécistes ont dénoncé vendredi l’industrie de la fourrure dans le cadre 32e Journée nationale contre la fourrure.

Devant le magasin de La Baie d'Hudson, sur la rue Sainte-Catherine Ouest, à Montréal, une dizaine de personnes ont dénoncé «la cruelle réalité de l’industrie de la fourrure».

Joël Lemay / Agence QMI

Dans une mise en scène, deux femmes aspergées de faux sang et portant un manteau ressemblant à de la fourrure ont pris place dans une cage de métal.

Le coup d’éclat montréalais a été organisé par la Société pour la protection des animaux (SPA) Canada et Ma voix pour eux.

D’autres manifestations étaient également prévues vendredi dans d’autres villes au pays.

Joël Lemay / Agence QMI

Les organisateurs déplorent qu’il n’y ait pas au pays de protection juridique pour les animaux utilisés sur les fermes à fourrure.

«Ces pratiques cruelles n’ont plus raison d’être en 2020, il est temps de faire entendre la vérité», estime-t-on.

Dans la même catégorie