/news/politics

Legault demande à Trudeau d'intervenir

TVA Nouvelles

Simon Clark/Agence QMI

Le premier ministre François Legault s'est entretenu avec Justin Trudeau, vendredi, pour lui demander de mettre fin au blocage des voies ferrées.

• À lire aussi: Crise du blocus autochtone: Le gouvernement Trudeau se veut prudent 

• À lire aussi: Blocage des voies ferrées: Gérard Deltell dénonce le manque de leadership de Justin Trudeau 

Les deux premiers ministres «ont discuté des impacts économiques importants du blocage des trains pour les entreprises, les agriculteurs, les passagers, et les communautés au Québec et à travers le Canada», selon un communiqué diffusé par le bureau de Justin Trudeau. 

Le premier ministre du Québec a indiqué, sur son compte Twitter, avoir demandé une intervention urgente de Justin Trudeau puisque « les impacts économiques pour le Québec sont majeurs». 

 

De son côté, Justin Trudeau a affirmé «vouloir collaborer de près afin de régler la situation dans les plus brefs délais». 

Selon le communiqué transmis par le bureau du premier ministre du Canada, «les deux gouvernements ont déjà mis en place un comité de coordination afin d’échanger de l’information en temps réel».

Trudeau critiqué

Le gouvernement fédéral est critiqué pour sa gestion de la crise, qui affecte autant les voyageurs que les entreprises du Canada puisque ceux-ci sont incapables de transporter leurs marchandises sur le réseau ferroviaire du pays.

Toujours en voyage diplomatique afin d'engranger des votes dans le but d'obtenir un siège au Conseil de sécurité de l'ONU, Justin Trudeau répète que le blocus des voies ferrées doit cesser en respect de la loi, mais appelle au «dialogue» pour ne pas attiser de tensions entre les forces de l’ordre et les communautés autochtones.

La pression sur le gouvernement Trudeau s’est accentuée d’un cran depuis que le transporteur VIA Rail a suspendu, jeudi, toutes ses liaisons à travers le pays dans la foulée d’une décision du Canadien National (CN) de fermer son réseau dans l’est du Canada. Des dizaines de milliers de voyageurs sont touchés par cette interruption de service.

Plus tôt vendredi, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a affirmé que les injonctions devaient s’appliquer tout en soulignant la délicatesse de la relation entre Premières Nations et les forces policières.

Dans la même catégorie