/news/coronavirus

Les Québécois sur la croisière éprouvent des symptômes s'apparentant au coronavirus

TVA Nouvelles

Très mauvaise nouvelle pour ce couple de Québécois en quarantaine sur le bateau de croisière «Diamond Princess» au Japon: Bernard et Diane Ménard commencent à ressentir des symptômes qui s'apparentent à ceux associés au coronavirus (COVID-19).  

• À lire aussi: Des Québécois coincés sur le navire de croisière au Japon racontent  

Leur fille est très inquiète parce que plusieurs jours après qu'ils eurent passé des tests, les Ménard n’ont toujours pas obtenu les résultats.  

Les autorités japonaises et chinoises ont commencé à procéder à l’évacuation de certains passagers, notamment des personnes âgées ou des gens ayant une santé fragile.  

Voilà que dans les derniers jours, Mme Ménard a commencé à ressentir des symptômes, notamment de la fièvre. M. Ménard a éventuellement ressenti les mêmes symptômes.  

Les Ménard ont passé des tests dimanche ainsi que d’autres tests mardi, mais n’ont toujours pas eu les résultats.  

«Ils ont demandé des Tylenol, ils ont reçu 10 comprimés. Ils sont deux, pour trois jours», a raconté leur fille Chantal Ménard.  

Les passagers qui sont en quarantaine depuis une dizaine de jours peuvent sortir sur le pont du bateau. Les membres de l’équipage ont offert à Mme Ménard de sortir, même si elle avait des symptômes.  

«Elle s’est dit: "si moi, ils me laissent aller sur le pont et que je suis possiblement infectée, ils doivent faire ça avec d’autres gens". C’est là qu’on a vu que c’était un peu n’importe quoi», a ajouté sa fille.  

Chantal Ménard déplore que les gouvernements ne donnent pas d’information alors que ses parents devraient en théorie revenir le 19 février.  

«Pas moyen de rien savoir. On ne dirait même pas que ce sont des êtres humains sur le bateau. C’est terrible être traité comme ça», a-t-elle conclu.

Dans la même catégorie