/finance

L’usine Tafisa de Lac-Mégantic subit les conséquences du blocus ferroviaire

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Le blocus ferroviaire organisé par des autochtones fait mal aux industries de l’Estrie qui dépendent des voies ferrées pour s’approvisionner et pour expédier des marchandises.  

• À lire aussi: Crise du blocus autochtone: Le gouvernement Trudeau se veut prudent  

• À lire aussi: Blocus ferroviaire: le ministre Garneau préoccupé, mais optimiste  

• À lire aussi: Les répercussions de la mobilisation autochtone en cinq points  

C’est le cas à Lac-Mégantic pour l’usine Tafisa, qui est incapable de desservir une partie de sa clientèle depuis le début de la crise.  

L'entreprise produit des panneaux de mélamine qui sont expédiés un peu partout en Amérique du Nord. Jusqu’à 30 % de la production est expédiée sur les rails, ce qui représente 50 wagons par semaine.  

«Présentement, les trains sont bloqués sur la Rive-Sud de Montréal, donc c’est impossible d’acheminer le produit chez certains de nos clients», a indiqué vendredi Christine Couture, directrice de l’approvisionnement et de l’expédition à l’usine Tafisa.  

Pour l’instant, l’entreprise est capable d’écouler son inventaire en remplissant des wagons qui sont ensuite stationnés dans une gare de triage entre Lac-Mégantic et Montréal. Mais cette situation ne pourra pas durer longtemps.  

«Nous allons bientôt manquer de wagons vides, et notre capacité d’entreposage ici à l’usine n’est pas infinie. On peut s’organiser encore quelques jours, mais si le blocage perdure, ça pourrait faire arrêter la production», a prévenu Mme Couture, précisant cependant qu’il n’est pas question de faire des mises à pied pour l’instant.  

Tafisa emploie 325 personnes à Lac-Mégantic.  

La direction de Tafisa demande au gouvernement fédéral d’intervenir. «On souhaite que le gouvernement discute avec les responsables de ce blocus pour régler le problème parce que leurs revendications n’ont aucun lien avec le transport ferroviaire et ça a des conséquences majeures sur l’économie du pays», a-t-on précisé à TVA Nouvelles.

Dans la même catégorie