/regional/montreal/montreal

Offensive publicitaire du Syndicat des cols bleus

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Plus discret depuis sa mise sous tutelle, le Syndicat des cols bleus de Montréal risque de faire parler de lui en début de semaine avec le lancement d’une offensive publicitaire pour dénoncer notamment les contrats confiés par la Ville au privé.

TVA Nouvelles a obtenu la publicité radio qui sera entendue dès lundi dans la métropole. Cette visibilité dont souhaitent bénéficier les cols bleus coïncide avec le début de négociations en vue du renouvellement de la convention collective.

Les publicités radio mettent l’accent sur l’expertise interne. Le syndicat des cols bleus réitère qu’il s’agit du meilleur rempart contre la corruption et la collusion. 

«L’annonce vante l’efficacité de leurs services et démontre qu’avec les bleus, les contribuables en ont plus pour leur argent. La main-d’œuvre des cols bleus est moins dispendieuse, et plus polyvalente et flexible que les services offerts par les entrepreneurs privés. Il faut parfois aller chercher une certaine expertise à l’externe, mais pour ce faire, le syndicat (SCFP 301) souhaite travailler en partenariat avec la Ville pour trouver des solutions», avance le syndicat.

 Le contrat de travail des cols bleus est échu depuis le 31 décembre 2017, il y a plus de deux ans. Ce syndicat regroupe entre 5500 à 6000 employés.