/news/society

Annie-Claude s'éteint à 18 ans

Agence QMI

Une jeune femme de 18 ans qui avait ému le Québec lors de son passage à l’émission de Denis Lévesque s'est éteinte, dimanche, en fin d'après-midi. Celle qui combattait le cancer depuis ses quatre ans avait été plongée dans le coma samedi. 

«Mon ange Annie Claude nous a quitté se soir à 5h je t'aime mon ange tu as finis de souffrir fait se beau voyage», a écrit son père, Patrick Mondor, sur sa page Facebook. 

 

 

Véritable battante qui a affronté la maladie sans sourciller pratiquement toute sa vie, Annie-Claude Mondor est tombée dans le coma samedi après-midi. Il ne lui restait que quelque temps à vivre, avait laissé entendre sa mère, Nancy Ferland, dans une publication sur sa page Facebook dimanche matin. 

En décembre dernier, Annie-Claude Mondor expliquait, en entrevue avec Denis Lévesque, avoir préparé son testament et avoir planifié ses funérailles en détail, pour éviter ce tracas à ses parents. 

Plus récemment, elle a expliqué, en entrevue à TVA Nouvelles, qu’elle espère un changement à la loi fédérale sur les prestations pour proches aidants d’enfants. Actuellement, cette mesure permet à un proche aidant d’enfant de recevoir une partie de son salaire pendant 35 semaines. Il s’agit d’une durée insuffisante aux yeux d’Annie-Claude qui juge qu’aucun parent ne devrait être déchiré entre retourner au travail et s’occuper de son enfant malade. 

La jeune femme avait reçu un diagnostic de neuroblastome, une tumeur extra-crânienne, un 24 décembre, alors qu’elle n’avait que 4 ans et demi. Elle avait combattu la maladie pendant 18 mois, suivi d’une période de rémission qui l’a laissé en paix pendant 11 ans. 

Le cancer est toutefois revenu dans une de ses hanches alors qu’elle avait 15 ans, s’attaquant à sa mobilité. Malgré les traitements, la maladie a fini par se propager, ne lui laissant aucune chance. Elle a dû entamer des soins palliatifs l’été dernier, peu après avoir célébré son dix-huitième anniversaire.

Dans la même catégorie