/news/currentevents

Des tonnes d'aliments jetés après un incendie criminel dans une épicerie

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

L’incendie criminel qui a endommagé l’épicerie IGA de Cookshire-Eaton dans la nuit de samedi à dimanche a forcé les employés à jeter des tonnes de nourriture, lundi.

• À lire aussi: Incendie criminel dans une épicerie à Cookshire-Eaton

Bien que l’incendie ait été maîtrisé rapidement et que les dommages à la structure soient limités, les conséquences sont majeures. Le feu a touché le système de réfrigération, mettant hors service tous les congélateurs et réfrigérateurs.

Conséquemment, les viandes, les produits laitiers et tous les produits congelés ont pris le chemin de la poubelle ou du compost. Tous les produits non emballés, comme les fruits et légumes, seront aussi jetés en raison de la fumée qui a envahi l'épicerie. «C’est enrageant! Le fait que ce soit couvert par les assurances, ça nous console un peu, mais ça reste que c’est du gaspillage», a déploré le copropriétaire du commerce, Pierre Genest-Denis.

L’odeur de fumée, qui s’est répandue dans l’ensemble du supermarché, était encore bien présente lundi. À cause de l’odeur, aucun produit ne peut demeurer sur place. Ceux emballés, en boîtes ou en cannes par exemple, iront à des banques alimentaires.

La Sûreté du Québec mène une enquête pour tenter de mettre la main sur la où les personnes responsables de cet incendie criminel. La seule épicerie du village demeurera fermée pour une durée indéterminée.

«C’est épouvantable! Les gens sont rendus méchants», s'est attristé une cliente croisée sur place par TVA Nouvelles.

Les employés du IGA de Cookshire-Eaton mettent les bouchées doubles pour vider les étagères, nettoyer et remettre le commerce sur pied. «Le moral est bon. Dimanche, on était pas mal ébranlés, mais ça va mieux aujourd’hui. On ne lâche pas», a confié une employée.

La quantité et la valeur des aliments perdus n’ont pas encore été comptabilisées.