/news/law

«J’espère que la vérité va triompher» - Donald Duguay

TVA Nouvelles

C’est un homme déterminé qui s’est présenté au palais de justice de Montréal ce matin alors que s’ouvre le procès d’Éric Salvail. Donald Duguay, la victime alléguée de l’animateur et producteur de télévision déchu, y est allé d’une déclaration avant d’entrer dans l’édifice de la rue Notre-Dame.

• À lire aussi: Éric Salvail arrive au palais de justice 

• À lire aussi: Éric Salvail ou la chute brutale d’un empire 

«C’est une grande journée pour la justice. Je vais réserver mes commentaires par déférence pour la cour après les procédures», a déclaré Donald Duguay au micro de TVA Nouvelles.  

Êtes-vous confiant, lui a demandé notre journaliste Yves Poirier? «Je suis confiant», a répondu M. Duguay après un court moment de réflexion. 

«Je vais dire la vérité et j’espère que la vérité va triompher», a appuyé l’homme de 46 ans, vêtu sobrement, une écharpe jaune autour du cou, solide, mais les yeux humides 

Tout en tête 

Durant son témoignage lors de l’enquête préliminaire d’Éric Salvail l’automne dernier, dont on ne peut dévoiler le contenu, Donald Duguay a raconté les événements allégués de façon factuelle et chronologique. On dirait que vous aviez tout en tête même si ça remonte à plus de 25 ans. «Oui, effectivement», s’est borné à dire M. Duguay demeurant prudent. 

Donald Duguay s’est donné en quelque sorte une mission. «Je le fais pour tout le monde, pour faire avancer la cause des victimes d’agressions sexuelles. Je le fais pour que l’on sensibilise le public au processus judiciaire, ce que c’est de passer à travers ce processus, tester aussi le système de justice», appuie Donald Duguay la gorge serrée. 

Éric Salvail, 50 ans, est accusé d’agression sexuelle, de séquestration et de harcèlement criminel. Le procès qui se déroule sur quatre jours se tient devant juge seul.