/regional/estduquebec/cotenord

Le service ambulatoire inquiète en Haute-Côte-Nord

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

La situation des services préhospitaliers dans la région de la Minganie sur la Côte-Nord soulève des inquiétudes.

La Fédération des employés du préhospitalier du Québec a sonné l'alarme dans un document soumis au ministère de la Santé, dans lequel elle alerte sur le manque d'ambulanciers pour desservir la région.

Actuellement, quatre ambulances sont en place en Minganie: deux sont basées à Havre-Saint-Pierre, une à Rivière-au-Tonnerre et une à Natashquan.

La population, bien que petite, est répartie sur un immense territoire courant sur 250 km. Lors du transport d'un patient vers le centre de santé de Sept-Îles, une ambulance peut demeurer indisponible pendant des heures, ce qui entraîne parfois de longs délais.

Les horaires des ambulanciers sont difficiles à combler avec la pénurie de personnel.

«Il y a un surmenage des paramédics, a constaté la vice-présidente de la Fraternité des paramédics de la Minganie, Marion Cormier. Actuellement, aucun des deux postes de Natashquan n’est comblé».

Les paramédics de la Minganie travaillent sur des horaires de faction. Ils sont disponibles 24 heures par jour pendant sept jours consécutifs, avant de pouvoir bénéficier de sept jours de congé.

Le préfet de la MRC de Minganie, Luc Noël, constate que ce type d'horaire ne favorise pas le recrutement de personnel.

«Sur les horaires de faction, ils sont parfois appelés à travailler de 15 à 18 heures. C'est problématique, c'est pas des machines, c'est des humains. Il faut que le gouvernement, le Centre de Santé de la Côte-Nord, réorganisent avec Paraxion le service ambulancier dans des régions comme la nôtre», juge M. Noël.

Des solutions sont proposées par le syndicat, dont la mise en place d'horaire plus régulier, afin de contrer la pénurie de main-d'oeuvre. La réorganisation du transport médical pour des patients dont le transfert ne nécessite pas d'ambulance serait aussi une avenue à privilégier selon le syndicat.