/news/politics

Marc Garneau rehausse la limite de vitesse des trains

Agence QMI

GEN-CANADIEN-PACIFIQUE

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le ministre des Transports fédéral, Marc Garneau, a réhaussé dimanche la limite de vitesse des trains de plus de 20 wagons transportant des matières dangereuses.

La vitesse avait été limitée le 6 février dernier, après le déraillement d’un train à Guernsey, en Saskatchewan qui a laissé couler dans l’environnement plus de 1,2 million de litres de produits pétroliers.

La vitesse des trains dans les régions métropolitaines est maintenant limitée à 35 milles à l'heure (56 km/h). À l'extérieur des régions métropolitaines, là où il n'y a pas de signalisation ferroviaire, la vitesse est limitée à 40 mi/h (65 km/h).

Les nouvelles limitations resteront en vigueur jusqu’au 1er avril.

Auparavant, les limites étaient fixées à 25 mi/h (40 km/h) dans les zones rurales et 20 mi/h (32 km/h).

Les trains à risques plus élevés, c’est-à-dire remorquant plus de 80 wagons de matières dangereuses, comme le pétrole brut, le gaz de pétrole liquéfié, l'essence et l'éthanol, devront rouler pour leur part à 25 mi/h (40 km/h) en zone urbaine en tout temps et 30 mi/h (48 km/h) en zone rurales sans signalisation.

La vitesse des trains roulant sur des voies avec signalisation reste maintenue à 50 mi/h (80 km/h).