/regional/saguenay

Un virus frappe fort les vaches du Saguenay

Agence QMI

Une forme de virus provoquant une maladie analogue à une grippe ou une pneumonie a récemment causé la mort de 15 des 75 vaches de la ferme laitière Brassard et frères à Saguenay.

Elles avaient toutes contracté le même virus selon ce que les propriétaires de la ferme Brassard et frères, située sur le rang Ste-Famille, ont confié à TVA Nouvelles.

«Ce sont des genres de grippe ou de pneumonie qui sont plus sévères que les virus que l'on voit habituellement», a précisé le président régional du Syndicat des producteurs de lait et propriétaire de la Ferme du Fjord, Daniel Gobeil.

M. Gobeil n'a pas pris de chance l'automne dernier lorsqu'il a su qu'un virus particulièrement virulent courrait dans certaines fermes du Saguenay. Il a fait vacciner ses vaches plus tôt qu'à l'habitude par mesure préventive et, pourtant, le virus a affecté son troupeau.

«J'ai eu quelques cas de fièvre et il a fallu traiter certains animaux», explique celui qui admet avoir aussi perdu une bête.

C'est la première fois en plus de quarante ans d'opération que les propriétaires de la ferme Brassard et Frères perdent autant de bêtes infectées par le même virus. Certaines vaches sont toujours en traitement.

Ils évaluent leurs pertes à plus de 20 000 $, incluant les frais vétérinaires, le coût des antibiotiques et celui associé à l'achat de nouvelles vaches.

Les propriétaires croient que le virus provient d'un veau qu'ils ont acheté à un autre producteur.

Daniel Gobeil rappelle que chaque producteur doit respecter des normes de biosécurité très élevées.

«Avant de rentrer des animaux dans les troupeaux qui viennent d'autres fermes, c'est important de s'assurer d'avoir un profil sanitaire. Exiger des tests sanitaires sur les animaux, ce n'est pas un luxe en 2020 pour s'assurer d'avoir une bête de qualité et apte à produire», a-t-il mentionné

Il tient aussi à rassurer la population. «Les gens qui consomment du boeuf ou des produits laitiers n'ont rien à craindre. Ils ne peuvent pas attraper ce virus-là. Pour les produits laitiers, la pasteurisation vient régler tous les problèmes», a soutenu M. Gobeil.