/news/culture

Ces rappeurs devenus acteurs

Yan Lauzon | Agence QMI

On ne compte plus les vedettes de la musique, tous genres confondus, qui ont tenté leur chance devant les caméras à titre d’acteurs, avec succès ou pas. Des noms bien connus du rap font évidemment partie du lot. En voici quelques-uns qui peuvent dire mission accomplie quant à leur transition à la télé et au cinéma.

Curtis «50 Cent» Jackson

Vente de drogue à un très jeune âge, blessure par balle, cible de menaces de mort et ennuis financiers; la vie de Curtis «50 Cent» Jackson loin des projecteurs est tout sauf reposante. Autrefois l'un des rappeurs américains les plus populaires, l'artiste a gagné un Grammy Award grâce à sa collaboration remarquée avec Eminem et Dr. Dre pour «Crack a Bottle» en 2010. Quelques années plus tôt, il a commencé sa carrière au cinéma, mais c'est à la télé qu'il a réalisé son plus grand coup d'éclat, lui qui est associé à la série criminelle «Power» depuis ses débuts en 2014, sur la chaîne Star. En plus d'y défendre un rôle important, il est producteur exécutif et s'est même permis de réaliser un épisode.

AFP

Ludacris

Les nombreuses collaborations de Ludacris, au cours des années 2000, avec des vedettes du rap et du R&B comme Mary J. Blige, Missy Elliott, Nicki Minaj, Usher et Pharrell Williams, ne sont pas passées inaperçues. Son travail aux côtés de ce dernier pour la chanson rap «Money Maker» s'est même transformé en prix Grammy. Membre de la lucrative franchise «Rapides et dangereux», l'Américain – de son vrai nom Christopher Brian Bridges – a prouvé hors de tout doute qu'il peut aussi livrer une solide prestation devant les caméras en prenant part au tournage de l'encensé drame social «Crash» écrit et réalisé par le Canadien Paul Haggis, une oeuvre primée aux Oscars en 2006.

AFP

Queen Latifah

Dana Elaine Owens alias Queen Latifah compte plusieurs cordes à son arc. Ses deux plus remarquées sont ses habiletés pour la musique et le jeu. Depuis plus de 25 ans, elle combine très efficacement les deux. Elle compte huit albums studio à son actif, une kyrielle de collaborations et de multiples présences sur scène. Elle se plaît également à enchaîner les projets au petit et au grand écran, privilégiant comédie et romance. Son talent d'interprète a été le bienvenu quand on lui a confié le rôle de la maronne Mama Morton sur le plateau du film musical «Chicago». Comme l'oeuvre, elle s'est rendue jusqu'aux Oscars, mais aussi aux Golden Globes.

AFP

Will Smith

Will Smith est l'une des plus grandes stars de Hollywood. Les millions de dollars, les hordes d'admirateurs et le glamour, il connaît. Il a amorcé sa carrière musicale sous le nom de Fresh Prince avant de devenir une vedette instantanée à la télé grâce au rôle-titre de la sitcom «The Fresh Prince of Bel-Air». Il aurait très bien pu se contenter de lancer des chansons et de jouer la comédie à la télé, mais a rapidement décidé de faire le saut au cinéma, associant son visage et son nom à des superproductions qui ont fait sonner la caisse au box-office. Certes, il y a eu le flop «Wild Wild West», mais comme Will Smith (deux nominations aux Oscars et cinq aux Golden Globes) ne fait pas les choses à moitié, il a trouvé le moyen que l'aventure soit positive, car sa chanson du même titre est devenue très populaire.

AFP

Sébastien Ricard

À la fin des années 1990, certains ont tôt fait de remarquer Batlam, l'un des trois membres de la formation rap québécoise Loco Locass. De son vrai nom Sébastien Ricard, il a chanté moult textes engagés avec Sébastien Fréchette (Biz) et Mathieu Farhoud-Dionne (Chafik). Le trio a plusieurs fois été récompensé. Sébastien Ricard a aussi obtenu des éloges en tant qu'acteur. Au grand écran, il a combiné son amour de l'art dramatique et de la chanson en redonnant vie au regretté Dédé Fortin le temps de «Dédé à travers les brumes» et sera le Frère Jean dans «Le club Vinland» plus tard cette année. À la télé, il a récemment été le sombre Monsieur Surprenant de la série «Olivier» et prête ses traits à Vincent Gagnon, un thanatopracteur obsédé par la mort de sa sœur dans «Une autre histoire».

MARTIN ALARE/JOURNAL DE MONTRÉA

Mary J. Blige

Dès le début des années 1990, Mary J. Blige a souhaité combiner sa passion pour sa musique à celle de l’art dramatique. Lançant en moyenne un album tous les deux ans, l’Américaine a brillé plus souvent qu’à son tour aux Grammy Awards, étant un choix logique pour plusieurs prix dans les catégories RnB. C’est d’ailleurs la musique qui lui a valu sa première reconnaissance aux Golden Globes, quand son interprétation de la chanson «The Living Proof» – pour le film «La couleur des sentiments» – s’est transformée en nomination. Sa contribution la plus remarquée au cinéma? Celle pour le drame «Mudbound», sorti en 2017. Non seulement la qualité de son jeu a été soulignée d’une invitation aux Golden Globes et d’une autre aux Oscars, son talent au micro lui a également permis d’être doublement citée grâce à l’enregistrement de la pièce «Mighty River».

AFP

LL Cool J

Ce n'est pas le plus flamboyant des rappeurs ni le plus convaincant des acteurs, mais LL Cool J peut se vanter sans gêne de mener une carrière rimant avec musique, cinéma et télé. En 35 ans, il a fait paraître une quinzaine d'albums, mettant au passage la main sur deux Grammy Awards, chaque fois pour la meilleure prestation rap en solo, pour «Mama Said Knock You Out» et «Hey Lover». Sa contribution au développement de la compétition télé «Lip Sync Battle» lui a quant à elle permis d'être finaliste plusieurs fois aux Emmy Awards. Après plus projets au grand écran, il a concentré ses efforts à la télé, plus particulièrement sur le plateau de la populaire série d'action «NCIS : Los Angeles» à CBS. Son rôle de l'agent Sam Hanna lui a permis de surpasser la barre des 250 épisodes.

AFP

Awkwafina

La rappeuse Awkwafina, de son vrai nom Nora Lum, s'est d'abord fait connaître sur YouTube où elle a publié ses chansons. Elle a publié son album solo «Yellow Ranger» en février 2014.
Elle s'est ensutie fait un nom à Hollywood dans les dernières années. Elle a joué aux côtés de Sandra Bullock et Cate Blanchett dans «Ocean's 8», suite dérivée de la trilogie Ocean. Awkwafina a également eu un rôle de soutien dans le blockbuster «Crazy Rich Asian». Plus récemment, elle a joué dans «The Farewell» pour lequel elle a remporté le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie.

AFP

Yes McCan

Membre des Dead Obies de 2011 à 2018, Yes McCan, alias Jean-François Ruel, a fait le saut du rap à la télévision dans le cadre de la série «Fugueuse», présenté à TVA. Le rôle de Damien n'a laissé personne indifférent. 

Dominick Gravel/Agence QMI