/news/currentevents

Un carambolage monstre sur l'A-15 fait deux morts

Agence QMI

Deux personnes ont perdu la vie, mercredi, après un carambolage impliquant environ 200 véhicules qui a fait de nombreux blessés sur l’autoroute 15 à la hauteur de La Prairie, en Montérégie.    

• À lire aussi: «Comme un mur devant nous» : un témoin raconte l'accident  

• À lire aussi: Le carambolage de l’A-15 en images  

• À lire aussi: Un secteur qui n'est pas jugé accidentogène, dit Bonnardel  

Selon les images captées par l'hélicoptère de TVA Nouvelles, qui a survolé la scène de l'accident, on pouvait voir plusieurs dizaines de véhicules, des poids lourds et même un autobus scolaire impliqués dans la série de collisions qui s'étendait sur près d'un kilomètre. Environ 75 véhicules devaient toujours être remorqués en fin d'après-midi.    

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a confirmé en point de presse qu'une cinquantaine de véhicules sont «complètement embouteillés». Une dizaine de poids lourds sont aussi impliqués, a affirmé M. Bonnardel.    

  

  

Un nombre indéterminé d'automobilistes ont subi des blessures. Parmi eux, deux personnes qui étaient demeurées incarcérées dans leur voiture ont perdu la vie, a indiqué la Sûreté du Québec.    

Une douzaine de transports vers des centres hospitaliers ont été effectués, a précisé la police. Une quinzaine d'automobilistes ont aussi été évalués, mais sans transport vers un centre hospitalier.    

Un code orange a été déclenché dans les hôpitaux Charles-Lemoyne, à Longueuil; Anna-Laberge, à Châteauguay, et du Haut-Richelieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu, où les équipes médicales s'attendaient à recevoir un afflux massif de patients.    

  

  

Le directeur du Service de sécurité incendie de La Prairie, Marc-André Breton, a précisé en point de presse que neuf désincarcérations ont été effectuées pour extirper des automobilistes de leur véhicule.    

Les pompiers s'affairaient à tenter d'atteindre les deux dernières personnes coincées, mais pour y parvenir, ils devaient d'abord stabiliser un camion-citerne libérant du diesel sur la chaussée, afin de le déplacer, a précisé M. Breton.    

La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries a confirmé qu'un autobus transportant des élèves de l'école scolaire de La Magdeleine en sortie scolaire s'est retrouvé impliqué dans l'accident. Cependant, cet autobus n'a subi que quelques égratignures.    

Aucun jeune n'a subi de blessures et tous les élèves ont été transportés au centre multifonctionnel Guy-Dupré, où ont été redirigés les quelque 150 automobilistes qui sont demeurés coincés dans le carambolage.    

  

  

«Toutes les personnes qui étaient à sortir des véhicules sont maintenant évacuées», a d'ailleurs confirmé la ministre par intérim de la Sécurité publique, Andrée Laforest, en point de presse vers 16 h.    

Selon le ministre Bonnardel, des opérations de déneigement ont été menées sur ce tronçon routier à 11 h 26 et à 11 h 56, soit environ une demi-heure avant le carambolage.    

«De façon soudaine, la visibilité est devenue nulle pour les conducteurs, ce qui a mené à cet accident», a précisé François Bonnardel.    

Plusieurs heures étaient prévues pour parvenir à dégager et nettoyer les voies, d'autant plus qu'un déversement de diesel s'est produit dans la foulée des collisions.    

Les pompiers de La Prairie ont fait appel aux pompiers de la Ville de Longueuil qui a envoyé la moitié de ses effectifs.    

L'autoroute a été fermée dans les deux directions pour permettre aux services d'urgence de faire leur travail. La circulation a pu reprendre en direction nord vers 23h, selon la dernière mise à jour sur le site web du Québec 511. L'autoroute demeurait fermée en direction sud.

Dans le secteur, de forts vents qui entraînaient la poudrerie compliquaient la circulation. Au moment de l’accident, il y avait des rafales entre 50 et 60 km /h, a fait savoir André Cantin, météorologue à Environnement Canada. «Les températures chutent lentement», a-t-il ajouté, en entrevue à TVA Nouvelles.

Dans la même catégorie