/news/law

Des sites de revente de billets devront remettre 4 M$ aux Québécois

Jean-Michel Genois Gagnon | Le Journal de Québec

Après Ticketmaster, ce sont des géants dans la revente de billets de spectacles ou d’événements sportifs comme StubHub qui devront payer pour des «frais cachés». La facture versée aux Québécois pourrait atteindre plus de 4 M$.  

Le 24 janvier, une entente de règlement a été conclue entre Joey Zukran du cabinet LPC Avocats et les compagnies visées par une action collective, soit StubHub, Vivid Seats, TicketNetwork, FanXchange et SeatGeek. Le dossier doit maintenant revenir devant les tribunaux le 30 avril afin que l’accord soit approuvé.         

Frais cachés    

On reproche notamment à ces entreprises d’afficher un prix supérieur à la fin d’une transaction que celui annoncé sur leur site web. Ce qui va à l’encontre de la Loi sur la protection du consommateur. Elles affirment aujourd’hui avoir modifié leur pratique commerciale.   

C’est le montréalais Steve Abihsira qui est à l’origine de ce recours collectif.

Récemment, des consommateurs au Québec ayant acheté des billets sur StubHub entre 2012 et 2019 ont reçu un courriel mentionnant qu’ils devraient recevoir un crédit de 24,29 $ applicable lors d’un prochain achat.     

Ce montant est le même pour les clients des autres plateformes. Une personne pourra recevoir cette somme au maximum à deux reprises pour chacun des sites.    

Me Zukran précise qu’il y a deux groupes d’individus visés par ce règlement. Les gens ayant acheté des billets pour un événement au Québec recevront automatiquement le crédit de 24,29 $. Par contre, «les membres ayant fait l’acquisition au Québec de billets pour un spectacle à l’extérieur de la province doivent compléter une attestation en ligne pour réclamer leur crédit», indique l’avocat.     

Premier crédit versé    

Quant à Ticketmaster, un recours collectif visant les prix totaux a également été mené par Me Zukran. Au cours des derniers jours, les utilisateurs ayant fait des emplettes entre le 23 juin 2013 et le 24 mai 2017 sur cette plateforme ont reçu un crédit de 7 $.     

La Cour supérieure avait approuvé cette entente en novembre dernier. Au total, Ticketmaster versera plus de 1,23 million $ aux Québécois.   

Autres sanctions     

Par ailleurs, en juin dernier après avoir complété son enquête, le Bureau de la concurrence a imposé une sanction 4,5 millions $ à Ticketmaster pour les mêmes motifs. Dans le cadre d’une récente entente, la plateforme StubHub devra aussi verser 1,3 million au Bureau de la concurrence.   

Si des consommateurs n’ont plus accès à leur courriel, ils doivent communiquer avec Me Zukran en cliquant ici.