/regional/saguenay

Enquête pour cruauté animale au zoo de Falardeau

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

La Sûreté du Québec a ouvert une enquête sur de présumés cas de cruauté animale qui auraient été commis au zoo de Falardeau à Saint-David-de-Falardeau, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les autorités policières, mais aussi les agents de la faune ont reçu récemment des plaintes concernant le traitement réservé aux animaux dans ce zoo

Le journal «Le Quotidien» a dévoilé, mercredi, des témoignages troublants d'ex-employés du zoo qui accusent, sous le couvert de l'anonymat, le propriétaire Daniel Gagnon de cruauté envers les animaux.

Animaux morts de froid, manque de soins, exploitation commerciale des bébés, mensonges à la clientèle: la liste des reproches est longue et pourrait menacer la survie de l'entreprise s'ils s'avèrent véridiques.

Le propriétaire du site qui accueille près de 100 000 visiteurs par année a mandaté un avocat pour gérer la crise dans laquelle il est plongé.

«Ce sont des allégations fausses, faites par d'ex-employés frustrés qui font ça dans un but de vengeance, a brièvement déclaré Me Dominic Bouchard. On s'efforcera à démontrer le contraire, que le zoo est une entreprise qui prend soin des animaux, qui offre un produit de qualité, apprécié des familles.»

La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, s'est montrée surprise par la nouvelle. «Je suis estomaquée. C'est dramatique. Personne n'a vu venir ça», a-t-elle confirmé.

Le zoo a ouvert ses portes comme prévu à 10 h, mercredi, malgré les allégations de cruauté animale.

Mis à part un couple de touristes français qui n'avait pas lu le journal, très peu de visiteurs se sont présentés sur le site, a constaté TVA Nouvelles sur place.

  

  

  

  

Dans la même catégorie