/news/coronavirus

Le Diamond Princess en chiffres

Agence France-Presse

Fin de mésaventure pour des centaines de passagers du navire de croisière Diamond Princess, qui peuvent débarquer mercredi au Japon après avoir achevé une quarantaine de 14 jours. Voici les principaux chiffres à connaître sur ce paquebot.  

3711  

Le navire avait à son bord 3711 personnes lors de son arrivée à Yokohama (au sud de Tokyo). Parmi eux figuraient 2666 croisiéristes. Le reste était constitué de membres d'équipage. Ce nombre a diminué au fur et à mesure que les personnes contaminées ont été évacuées du navire afin d'être hospitalisées.  

• À lire aussi: Situation «chaotique» à bord du Diamond Princess  

• À lire aussi: Environ 500 passagers du Diamond Princess débarquent du paquebot au Japon  

• À lire aussi: COVID-19: le bilan dépasse les 2000 morts  

500  

Environ 500 personnes devraient débarquer mercredi. Pour cela, elles doivent avoir réalisé un test négatif au coronavirus, ne pas présenter de symptômes, ne pas avoir eu de contact avec une personne testée positive et avoir achevé leur période de quarantaine. Une fois dehors, elles ne subiront aucune restriction à leurs mouvements. Le débarquement devrait se poursuivre durant plusieurs jours, les personnes étant testées négatives au coronavirus pouvant progressivement être évacuées.  

56  

Les personnes à bord étaient originaires de 56 pays et territoires, dont la moitié du Japon, selon l'opérateur Princess Cruises. Parmi les principaux contingents: des centaines d'employés philippins et des centaines de croisiéristes américains -- la plupart de ces derniers ayant été évacués par Washington avant la fin de la quarantaine.  

14  

Après l'arrivée du bateau, le gouvernement japonais a annoncé son placement en quarantaine pour 14 jours -- la période maximale d'incubation supposée de la maladie Covid-19. Les passagers étaient confinés dans leurs cabines. Ils pouvaient cependant sortir pour de brèves promenades sur un pont du navire. Obligation cependant: porter un masque, des gants et rester à distance des autres croisiéristes.   

542  

Au moins 542 personnes à bord ont été contaminées par le coronavirus, selon le dernier bilan établi mercredi. Au total, plus de 2000 personnes ont subi un test de dépistage depuis l'arrivée du Diamond Princess au Japon.  

11  

Au milieu environ de la période de quarantaine, le Japon a proposé un aménagement aux passagers âgés de 80 ans ou plus ayant des problèmes de santé préexistants ou séjournant dans des cabines sans fenêtres: poursuivre leur isolement sur terre s'ils sont testés négatifs. Au final, seules 11 personnes qui répondaient aux critères ont choisi de débarquer.   

328  

Quelques jours avant la fin de la quarantaine, les États-Unis ont décidé d'évacuer leurs ressortissants. Condition cependant: subir une nouvelle quarantaine de 14 jours à leur arrivée sur le sol américain. Au total, 328 Américains sont partis à bord de deux avions, d'autres choisissant toutefois de rester sur le bateau. L'Australie, le Canada et le Royaume-Uni ont aussi fait part de leur désir de rapatrier leurs citoyens.  

1045  

Au total, 1045 membres d'équipage étaient à bord lors de l'arrivée du Diamond Princess au Japon. Contaminés, certains ont été hospitalisés sur la terre ferme. Ceux restant sur le navire devront subir une nouvelle quarantaine... mais celle-ci ne débutera que lorsque tous les passagers auront débarqué.  

  

Dans la même catégorie