/regional/montreal/montreal

Les vélos de JUMP là pour rester

Guillaume Pelletier | 24 Heures

Joël Lemay / Agence QMI

La Ville de Montréal a décidé de maintenir les permis d'exploitation pour les opérateurs de vélos en libre-service sans ancrage en 2020, mais ces derniers devront payer deux fois plus cher pour leur permis.

• À lire aussi: Fini les trottinettes électriques à Montréal

L'opérateur des vélos de couleur rouge JUMP avait versé 15 000 $ en 2019 pour obtenir des permis lui permettant de déployer ses 250 premiers vélos électriques. En 2020, JUMP devra payer 33 750 $ pour le même nombre de véhicules.

De plus, les opérateurs qui désirent exploiter leur système de vélos en libre-service dans la métropole devront payer une nouvelle somme de 75 $ par véhicule pour l'achat de nouveaux supports à vélo.

La décision de la Ville de Montréal de ramener les vélos en libre-service cette année réjouit JUMP, qui se dit satisfait du déroulement du projet pilote en 2019. «Nous accueillons avec enthousiasme l’occasion de poursuivre nos opérations à Montréal pour la saison à venir. L'intérêt manifesté par les Montréalais pour le mode de transport que nous proposons a été extrêmement encourageant», a expliqué l'entreprise américaine, propriété d’Uber, par courriel.

La compagnie n'est toutefois pas en mesure d'indiquer le nombre de vélos électriques qu'elle compte déployer en 2020. Lors de sa première année d'exploitation à Montréal en 2019, plus de 30 000 utilisateurs uniques ont utilisé les 1000 vélos de JUMP dans la métropole.

Dans la même catégorie